GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: un missile nucléaire sans ogive explose en vol lors d’un test en Bretagne

    media Le Sous-marin nucléaire lanceur d’engins « Le Vigilant », d’où a été lancé le missile qui a explosé en vil, ce dimanche 5 mai en Bretagne. DR / EMA – Ministère français de la Défense

    Un missile balistique M51 dépourvu de ses têtes nucléaires a explosé, ce dimanche 5 mai, au dessus de la baie d’Audierne, en Bretagne, dans l’ouest de la France. La préfecture maritime de Brest assure que cet échec n’aura pas d’impact sur l’environnement. La dissuasion nucléaire est l’une de priorité du président François Hollande en matière de Défense.

    Ce type d’accident est rare. Selon le ministère de la Défense, il s’agit du premier échec du genre depuis 1996. Le missile a été lancé du sous-marin Le Vigilant, alors qu’il se trouvait en plongée au large de Penmarch.

    L’engin d’une cinquantaine de tonnes a été correctement chassé de l’un des seize tubes verticaux du sous-marin. Il est remonté, comme convenu, jusqu’à la surface de l’eau. Ensuite, la mise à feu s’est déroulée normalement. Mais au bout de seulement une minute, le missile a explosé en plein vol.

    Généralement, ce genre d’essais dure une vingtaine de minutes, depuis le lancement du sous-marin jusqu’au moment où les têtes retombent dans une zone bien définie en Atlantique-Nord.

    Le Vigilant sortait d'un chantier d'entretien

    Les formes et caractéristiques de ces engins sont tenues secrètes. Les véritables têtes nucléaires ne sont jamais utilisées durant les essais : elles sont remplacées par des blocs de béton.

    Le Vigilant venait de passer près de deux ans en chantier d’entretien et avait été spécialement modifié pour emporter le M51. Ce test devait permettre de valider l’adaptation du missile. Les débris de l’engin se trouveraient à 25 kilomètres de la côte, et à seulement 100 mètres de profondeur. Leur récupération, ainsi que l’étude des données de vols récupérées par les centres d’essais, devrait permettre d’en savoir plus.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.