GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Le procès du Mediator aura bien lieu, une victoire pour les parties civiles

    media Le principal prévenu Jacques Servier, 91 ans, était absent pour raisons de santé au deuxième jour des débats, prévus jusqu'au 14 juin. REUTERS/Philippe Wojazer

    Le tribunal correctionnel de Nanterre a décidé, ce mercredi 22 mai, la poursuite du procès du Mediator, médicament accusé d'avoir déjà causé des centaines de morts en France. Un procès qui va donc continuer en l'absence du fondateur des laboratoires Servier, Jacques Servier, absent pour raisons de santé. Quelque 700 parties civiles demandent réparation, reprochant à Jacques Servier de les avoir « délibérément » trompées sur la composition du Mediator.

    Avec notre envoyé spécial au tribunal correctionnel de Nanterre, Franck Alexandre

    N’en déplaise aux prévenus et en premier lieu à Jacques Servier, il va bien avoir lieu ce premier procès pénal du Mediator. La défense avait pourtant bataillé pour obtenir un renvoi du dossier au profit de la juridiction parisienne où une instruction très complète sur le Mediator est sur le point de s’achever.

    Et les avocats de Jacques Servier plaidaient qu’il était inéquitable d’être jugé, ici, à Nanterre, alors que pour les mêmes faits, Jacques Servier est mis en examen à Paris. Leur objectif : gagner du temps, éviter coûte que coûte que le fondateur des laboratoires Servier, 91 ans, et dont la santé est fragile, ne soit amené à comparaître. Mais ces arguments ont été balayés par le tribunal.

    Les parties civiles, qui avaient directement saisi la justice par une citation directe pour obtenir un procès rapide, ont gagné leur pari. Les débats sur le fond vont pouvoir commencer et entrer dans le vif du sujet.

    Demain, Irène Frachon, la pneumologue qui, la première, a alerté sur les dangers du Mediator, est appelée à témoigner. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.