GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Affaire du Carlton: le parquet requiert un non-lieu en faveur de DSK

    media Dominique Strauss-Kahn (D) au palais de justice le 26 février 2013. AFP / Tribouillard

    Le parquet de Lille a annoncé ce mardi 11 juin requérir un non-lieu pour Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire de proxénétisme dite du Carlton de Lille. Un abandon des poursuites par le parquet qui pourrait signifier la fin des ennuis judiciaires de l'ancien directeur du FMI (Fonds monétaire international) mis en examen le 26 mars 2012.

    Les avocats de Dominique Strauss-Kahn crient déjà victoire. « Il n'y a pas d'éléments constitutifs d'une infraction de proxénétisme, le procureur de la République est de notre avis », se réjouit ainsi Henri Leclerc. Pour le parquet, il n’y a pas dans ce dossier de charges suffisantes pour renvoyer Dominique Strauss-Kahn devant un tribunal correctionnel. Même chose pour Jean-Luc Vergin, l'ancien directeur régional du groupe Eiffage, soupçonné d'avoir financé les parties fines en payant les prostituées. Et le parquet va même jusqu'à se justifier ajoutant que ce réquisitoire définitif fait suite à une analyse approfondie et minutieuse du dossier d'instruction qui comprend trente-trois tomes.

    Le procureur requiert néanmoins le renvoi devant la justice de douze personnes pour des faits qualifiés de proxénétisme en réunion et, pour certaines d'entre elles, pour des faits d'escroquerie et d'abus de biens sociaux.

    L'horizon judiciaire de Dominique Strauss-Kahn s'éclaircit donc. Mais la partie n'est pas encore finie. Il appartient désormais aux juges d'instruction de décider s'ils renvoient DSK en correctionnelle ou s'ils se rangent à l'avis du parquet. Jacques Chirac en son temps avait été renvoyé devant un tribunal malgré un non-lieu requis, et il avait été condamné. Par conséquent tout est possible.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.