GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Août
Vendredi 18 Août
Samedi 19 Août
Dimanche 20 Août
Aujourd'hui
Mardi 22 Août
Mercredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Ecole Decroly de Saint-Mandé: les parents d'élèves protestent contre les suppressions d'horaires

    media L'école Decroly de Saint-Mandé. RFI/Christine Siebert

    L’école Decroly à Saint-Mandé en banlieue parisienne est l’une des rares écoles publiques en France qui pratiquent une pédagogie alternative. Au moment où le gouvernement souhaite justement, avec la refondation de l'école, développer ces approches alternatives, cette école symbolique risque de ne plus pouvoir appliquer sa pédagogie spécifique. Celle-ci est menacée par la suppression - pour des raisons budgétaires - de 15 heures d’enseignement par semaine dans la dotation horaire globale à partir de la rentrée 2013. Pour protester contre cette suppression, les parents d’élèves occupent actuellement l’école,depuis ce vendredi 14 juin.

    Une cinquantaine de parents d'élèves sont rassemblés dans la cour de l'école, ils débattent des actions à venir.

    « En retirant 15 heures sur les 230 heures que nous avons par semaine, cela déséquilibre totalement la pédagogie », estime Gilles Sentenac, père d'élève et président de l'association Decroly, la suppression des 15 heures serait fatale pour l'école. Selon lui, « avec 230 heures, nous pouvions travailler, mais avec 215, nous ne le pouvons plus. »

    Marie-Claude Ista est la mère d' un élève qui a récemment intégré l'école Decroly. Elle explique pourquoi elle tient à défendre l'école de son fils. Selon elle, « d'un seul coup, ces apprentissages ont pris du sens et, en tant que parents d'élèves, nous sommes également bien accueillis à l'école, nous sommes dans cette bienveillance là, et nous apprécions énormément. C'est pour cela que nous défendons notre école. »

    Les élèves défendent, eux aussi, leur école.

    « Tout ce que nous faisons nous apprend à être autonome et rigoureux, explique Charlotte Florentin, en  4e. Dans les autres collèges, il ya des professeurs qui vous disent : "tu fais ça" Et dès qu'il part, tout le monde fait n'importe quoi. Pour ce qui nous concerne, dès que le professeur part, nous continuons notre travail. Les profs nous font confiance, et nous, en échange, nous faisons confiance aux profs. »

    Les parents sont décidés à maintenir la pression tant que la restitution des 15 heures ne sera pas assurée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.