GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: les députés adoptent le projet de loi sur la transparence

    media L'Assemblée nationale a adopté le projet de loi sur la transparence ce mardi 25 juin 2013. Richard Ying and Tangui Morlier/Wikimedia Commons

    Les députés français ont adopté ce mardi 25 juin, en première lecture, la nouvelle loi sur la transparence proposée par le gouvernement, censée rendre la démocratie encore plus démocratique. L'opposition dénonce un texte qui encourage le voyeurisme.

    L'affaire Cahuzac continue de hanter la vie politique française. Deux projets de loi sur la transparence ont été votés ce mardi 25 juin par l’Assemblée nationale, en première lecture. Ils avaient été proposés par le gouvernement après le « scandale Cahuzac », ministre du Budget obligé de démissionner après avoir menti sur le fait qu'il possédait un compte en Suisse.

    Désormais, tout le monde pourra consulter les déclarations de patrimoine des élus dans les préfectures. En revanche, contrairement à ce que souhaitait le président de la République François Hollande, ces déclarations ne seront pas publiées.

    « Des avancées intéressantes »

    Le texte a rencontré une très vive opposition à droite, mais certains élus UMP ont voté pour. C'est le cas de Lionel Tardy, même s’il considère qu’il ne va pas assez loin :

    « Il y a des avancées, mais cela ne va pas assez loin, estime le député de Haute-Savoie. Pour les Français, le fait que les déclarations de patrimoine ne soient pas publiques, cela cache quelque chose. Je regrette qu’elles ne soient consultables qu'en préfecture. Je pense toutefois qu’il y a des avancées intéressantes, notamment concernant les conflits d’intérêts... »

    Le projet de loi a surtout été adopté grâce à la majorité des députés socialistes. Parmi eux, Eduardo Rihan-Cypel, porte-parole du PS qui y voit une avancée importante.

    Maintenant, il y aura un vrai contrôle

    Eduardo Rihan-Cype

    Député PS

    25/06/2013 Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.