GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Juin
Mardi 20 Juin
Mercredi 21 Juin
Jeudi 22 Juin
Aujourd'hui
Samedi 24 Juin
Dimanche 25 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: près de 500 civils tués par les raids de la coalition depuis un mois (OSDH)
    • Au Yémen, l'ONU s'attend à 300 000 cas de choléra à la fin août
    • Deux navires de guerre et un sous-marin russes ont tiré des missiles sur des cibles jihadistes en Syrie (ministère russe de la Défense)
    • Corée du Nord: Pyongyang dément avoir torturé l'étudiant américain décédé Otto Warmbier (agence KCNA)
    • France: le gouvernement va interdire tout nouveau permis d'exploration d'hydrocarbures (Nicolas Hulot sur RMC/BFMTV)
    • «La France va rester ferme» sur le texte de définition des perturbateurs endocriniens discuté à Bruxelles (Nicolas Hulot sur RMC/BFMTV)
    • Pakistan: explosion devant un QG de la police à Quetta, au moins onze morts et de nombreux blessés (responsables locaux)
    France

    France: l'Etat poursuivi pour délit de faciès

    media

    C'est une première en France. 13 personnes attaquent l'Etat et le ministère de l'Intérieur en justice. En cause : le délit de faciès. Les plaignants estiment avoir été victimes de contrôles d'identités abusifs de la part de la police, uniquement basés sur des critères physiques. Ce mercredi, devant le tribunal de grande instance de Paris, ils veulent ainsi dénoncer une pratique discriminatoire régulièrement débattue.

    Ils sont étudiants, salariés, noirs ou arabes, ils ont entre 18 et 35 ans. Et ils en ont assez de se faire contrôler par la police. Résultat : ils ont saisi la justice. Avec au cœur de leur plainte, le sentiment d'avoir été victimes de contrôles parfois musclés, souvent arbitraires. Rarement justifiés. L'audience qui aura lieu ce mercredi devant le tribunal de grande instance de Paris est une première en France.

    Cette affaire relance le débat autour du contrôle au faciès. En 2009, une enquête du Centre national de la recherche scientifique (Cnrs) et d'une ONG avait révélé qu’un Noir avait 3 à 11 fois plus de chances d’être contrôlé qu’un Blanc et un Maghrébin 2 à 15 fois plus. Un problème auquel François Hollande avait promis de remédier lors de la campagne présidentielle. Et vite écarté.

    Un temps évoquée, l’idée de remettre des récépissés après un contrôlé d’identité a été abandonné en septembre dernier. Ne reste plus que le projet du matricule sur les uniformes, prévu fin 2013. Mais en attendant, le porte-parole du ministère de l’Intérieur l’assure : la police et les gendarmes sont les fonctionnaires les plus contrôlés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.