GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France : le Conseil d'Etat annule l'interdiction de cultiver le maïs transgénique MON810 de Monsanto

    media Depuis 2008, la France a interdit la culture du maïs transgénique MON810 son sol. DR.

    En France, c’est un nouveau rebondissement dans le dossier des OGM. Le Conseil d'Etat a annulé ce jeudi 1er août l'interdiction de cultiver le maïs transgénique MON810 de Monsanto. Une décision qui se fonde sur des arguments juridiques mais qui soulève de nombreuses réactions.

    La décision du Conseil d'Etat d'annuler le moratoire sur la culture du maïs transgénique MON810, produit par la firme américaine Monsanto, relance en France la polémique sur l'utilisation de cet OGM qui a déjà connu une levée d'interdiction.

    Depuis 2008, la France a interdit la culture du MON810 sur son sol, comme d'ailleurs l'Autriche, la Hongrie, la Grèce, la Roumanie, la Bulgarie et le Luxembourg, pour ne parler que de l'Europe.

    Or, en 2011, l'interdiction par le gouvernement de cultiver cet OGM en France a été suspendue par le Conseil d'Etat français à la suite d'une décision de la Cour européenne de justice (CEJ). Mais le gouvernement de l'époque avait réagi le 16 mars 2012 en produisant un arrêté qui suspendait la mise en culture du MON810.

    Et c'est cette dernière décision que vient d'annuler de nouveau le Conseil d'Etat sur des arguments juridiques, vivement contestés par les écologistes et par le ministre de l'Agriculture qui a fait savoir qu'en cas de confirmation de cette annulation de l'interdiction, son gouvernement prendra de nouvelles dispositions légales pour interdire ce maïs.

    Il n'est pas question de lever le moratoire sur la mise en culture de semences OGM et cela au nom du principe de précaution. Par conséquent, le maïs MON810 ne devrait pas faire son retour dans les champs du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.