GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France : les réponses douloureuses de François Hollande

    media Le président François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ont participé au séminaire sur la France en 2025, ce 19 août 2013 à l'Elysée. REUTERS/Benoit Tessier

    Après deux semaines de vacances, le gouvernement s’est retrouvé ce lundi 19 août en séminaire à l’Elysée, pour se pencher sur la France de 2025. Sans pour autant oublier les urgences de la rentrée : réforme des retraites et budget. François Hollande a promis des « réponses » à la fin du mois.

    « L’avenir n’est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire. » En conclusion de son discours de rentrée, ce lundi, devant ses 36 ministres bronzés et reposés, François Hollande a cité le philosophe Henri Bergson. « Ne pas subir, mais choisir », et en effet, l’heure des choix approche pour le président.

    Sur les retraites, son plus grand test social depuis son élection, la main ne doit pas trembler. Mais 31 ans après la retraite à 60 ans sous François Mitterrand, un gouvernement de gauche va-t-il faire reculer une conquête sociale ? Hollande ne touchera pas à l’âge légal, mais la durée de cotisation devra être allongée, « ce qui revient au même, et est inacceptable », selon Force ouvrière. Les syndicats fabriquent déjà leurs banderoles.

    Mais à la grogne sociale pourrait s’ajouter la grogne fiscale. Les « réponses » promises par François Hollande à la fin du mois concernent aussi le budget, et on voit mal comment le gouvernement pourra éviter d’augmenter les impôts, en dépit de l’avertissement lancé par le socialiste Claude Bartolone sur « la triple lame cotisations / taxes / impôts ».

    Les Français sont déjà à cran. Le président le sait. Il peut leur parler d’avenir, mais c’est loin. Le présent, lui, est brûlant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.