GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: début timide du mariage pour tous

    media Des manifestants pro-mariage pour tous, à Marseille, le 23 avril 2013. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

    C'est une étude réalisée par nos confrères de France Inter dans 50 villes de France, et qui confirme les chiffres publiés ce mardi 27 août dans le quotidien Le Monde. Trois mois après l'ouverture du mariage aux couples de même sexe, finalement, peu d'unions ont été célébrées.

    Dans les 50 plus grandes villes du pays, un peu moins de 600 mariages homosexuels ont été célébrés. Soit 1% de toutes les unions depuis la publication du décret, le 28 mai dernier.

    Sans surprise, c'est la ville de Paris qui arrive en tête avec 241 couples. Vient ensuite Nice avec 37 unions. Nice, dont le maire et vice président de l'UMP, Christian Estrosi, est pourtant loin d'être un partisan de la loi Taubira.

    Toulouse arrive en troisième position avec 28 mariages, Lyon en quatrième place avec 23 unions. A la fin du classement, 2 villes de banlieue parisienne qui n'ont quant à elles célébré aucun mariage gay : Créteil et Argenteuil.

    Dans les mairies, les témoignages du personnel sont souvent les mêmes. Les couples de même sexe demandent « simplicité et discrétion ».

    Beaucoup viennent se renseigner mais attendent 2014, que la pression des manifestants anti-mariage gay retombe et que la réforme soit socialement acceptée.

    De la même façon, les candidats au mariage préfèrent éviter toute récupération politique avant les élections municipales de l'an prochain, et le risque d'essuyer le refus d'un maire.

    Ainsi, en trois mois, le nombre d'unions homosexuelles est inférieur à celui du PACS à ses débuts. En 1999, ce dernier avait concerné plus de 1000 unions en seulement 1 mois et demi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.