A Nice, François Hollande ouvre la 7e édition des Jeux de la francophonie - France - RFI

 

  1. 11:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  2. 12:00 TU Journal
  3. 12:10 TU Sessions d'information
  4. 12:30 TU Journal
  5. 12:33 TU Sessions d'information
  6. 12:40 TU Orient hebdo
  7. 13:00 TU Journal
  8. 13:10 TU LA DANSE DES MOTS 1
  9. 13:30 TU Journal
  10. 13:33 TU L'épopée des musiques noires
  11. 14:00 TU Journal
  12. 14:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  13. 14:30 TU Journal
  14. 14:33 TU EN SOL MAJEUR 2S
  15. 15:00 TU Journal
  16. 15:10 TU Si loin si proche
  17. 15:30 TU Journal
  18. 15:33 TU Si loin si proche
  19. 16:00 TU Journal
  20. 16:10 TU Tous les cinémas du monde
  21. 16:30 TU Journal
  22. 16:33 TU Tous les cinémas du monde
  23. 17:00 TU Journal
  24. 17:10 TU Sessions d'information
  25. 17:30 TU Journal
  1. 11:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  2. 12:00 TU Journal
  3. 12:10 TU Afrique presse
  4. 12:30 TU Sessions d'information
  5. 13:00 TU Journal
  6. 13:10 TU La marche du monde
  7. 13:30 TU Journal
  8. 13:33 TU La marche du monde
  9. 14:00 TU Journal
  10. 14:10 TU Atelier des médias
  11. 14:30 TU Journal
  12. 14:33 TU Atelier des médias
  13. 15:00 TU Journal
  14. 15:10 TU Tous les cinémas du monde
  15. 15:30 TU Journal
  16. 15:33 TU Tous les cinémas du monde
  17. 16:00 TU Journal
  18. 16:10 TU Si loin si proche
  19. 16:30 TU Journal
  20. 16:33 TU Si loin si proche
  21. 17:00 TU Journal
  22. 17:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  23. 17:30 TU Journal
  24. 17:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  25. 18:00 TU Journal
Urgent

Contactée par RFI, Chantal Compaoré était surprise que les médias soient informés du lieu de leur refuge. Après un conciliabule, l'ancienne première dame confirme: «Le président et moi sommes bien à Yamoussoukro». «Tout va bien», poursuit-elle, avant d'ajouter que Blaise Compaoré et elle-même ne souhaitaient pas faire de commentaire «pour le moment».

Dernières infos

fermer

France

France François Hollande Jeux de la francophonie 2013 Sports Arts Plastiques

A Nice, François Hollande ouvre la 7e édition des Jeux de la francophonie

media

Le président François Hollande a officiellement ouvert la 7e édition des Jeux de la Francophonie samedi 7 septembre au soir à Nice, dans le sud-est de la France, en présence de dirigeants étrangers mais en l'absence de sportifs de plusieurs pays d'Afrique, en proie à l'instabilité et aux violences.

(Avec AFP)

En dépit d'un contexte international particulièrement chargé avec la crise en Syrie, le président Hollande était entouré de deux chefs d'Etat africains, l'Ivoirien Alassane Ouattara et le Sénégalais Macky Sall, du président libanais Michel Sleimane et de plusieurs chefs de gouvernement.

La francophonie, « ce sont des valeurs, la liberté d'abord, et aujourd'hui même je n'oublie pas les populations francophones dont les libertés fondamentales sont bafouées et dont la sécurité est menacée », a déclaré le président français. « Hier c'était le Mali, aujourd'hui ça peut être la Centrafrique ou la République démocratique du Congo. Partout où un pays francophone voit ses droits bafoués, nous devons, nous les francophones, être les premiers à venir leur apporter notre solidarité et notre concours », a-t-il ajouté.

Ces Jeux, dont les épreuves ont débuté vendredi et qui se tiennent tous les quatre ans dans l'année post-olympique, sont l'occasion pour quelque 3 000 participants, âgés de 18 à 35 ans et originaires de 54 nations, de s'affronter dans des épreuves sportives et culturelles pendant dix jours.

Cette 7e édition s'ouvre néanmoins en l'absence de plusieurs pays, d'Afrique notamment, en proie à l'instabilité et aux violences. C'est notamment le cas de la Guinée et de la Guinée-Bissau qui se sont retirées au dernier moment, de même que la délégation sportive égyptienne.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.