GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France : discrimination à l'embauche, selon une enquête de l'Ifop

    media Les zones rurales et les zones sensibles, en général les banlieues, souvent écartées dès la lecture du CV . Getty Image/Peter Dazeley

    Près de quatre demandeurs d'emploi sur dix affirment avoir déjà été victimes d'une discrimination à l'embauche. C'est ce que rapporte une enquête Ifop pour Le Défenseur des droits, qui va être publiée ce lundi 7 octobre. Le Défenseur des droits est une autorité administrative indépendante chargée de veiller au respect des droits et des liberté de chacun. A cette occasion, plus de 1500 chômeurs ont été sondés dans toute la France,
    dont le tiers en ZUS, zones urbaines sensibles. 
     

    D'après l'étude, il existe quatre sources de discrimination majeures. Il s'agit par ordre d'importance, de l'apparence physique, du statut de chômeur, du sexe et des origines. Viennent ensuite, le handicap, l'âge et le lieu d'habitation. En revanche les orientations sexuelles ou les opinions politiques sont rarement citées.

    Ces discriminations auraient plus souvent lieu lors des entretiens qu'à la réception du CV. Sauf pour les habitants de zones rurales ou de zones urbaines sensibles, en général les banlieues, souvent écartées dès la lecture du CV.

    A (RE)LIRE : vers la fin du CV anonyme ?

    Pour les habitants de quartiers sensibles, les origines sont le premier critère discriminant. 48% des sondés de ces quartiers estiment en avoir fait les frais, contre seulement 23% sur le reste du territoire.

    En revanche, les habitants des banlieues se déclarent moins souvent victimes de discrimination que les autres demandeurs d'emploi. Ils sont 29% dans les cités, contre 37% dans les centre-ville ou en zone rurale.

    A (RE)LIRE : le dernier rapport de la Halde

    Dans les faits, il est très difficile de mesurer la diversité dans les entreprises car en France, la loi interdit les données sur l'origine, la couleur de peau ou l'orientation sexuelle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.