GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Biens mal acquis: quand le clan Sassou Nguesso dépense sans compter

    media

    En France, le journal en ligne Mediapart révèle que les policiers en charge de l'enquête sur les biens mal acquis ont récemment fait le décompte des achats réalisés à Paris par la famille Sassou Nguesso. Des achats qui se chiffrent en millions d'euros. L'argent provenait essentiellement des caisses de l'Etat congolais.

    Le shopping vu par le clan Sassou Nguesso, c'est une balade dans les plus beaux quartiers de la capitale française. De la place Vendôme à l'avenue Montaigne. Petit aperçu, en commençant par le célèbre vendeur de montres Dubail, où plus de 300 000 euros ont été dépensés en deux ans.

    Et ce n'est presque rien. En effet, chez le bijoutier Arije, Edgar Sassou Nguesso, le cousin du président, a laissé plus d'un million d'euros, tout comme le neveu Wilfrid.

    Chez Halary, spécialiste de la chemise sur mesure, Denis Sassou Nguesso a versé plus de 250 000 euros pour des chemises brodées à ses initiales, chez Pape maître tailleur il s'est acheté pour 1,6 million d'euros de costumes en 7 ans. Edgard, le cousin, a lui déboursé plus de 400 000 euros pour 140 costumes.

    Le célèbre maroquinier Louis Vuitton n'a pas été oublié. Edgar y a dépensé 700 000 euros en espèces. Les enquêteurs estiment qu'en 4 années seulement, 8 millions d'euros à l'origine douteuse ont ainsi été dépensés, grâce à des montages financiers complexes, des sociétés écrans et des comptes dans les paradis fiscaux.

    Autre indication, malgré une instruction en cours à Paris sur les biens mal acquis, l'argent de l'Etat congolais continue visiblement d'alimenter l'appétit insatiable du clan Sassou Nguesso.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.