GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: la police antiémeute a chargé les manifestants prodémocratie dans le quartier de Kwun Tong (journaliste AFP)
    • Spatial: le vaisseau «Soyouz» avec le premier robot humanoïde russe à son bord ne parvient pas à s'arrimer à l'ISS
    France

    «Plonger», un grand roman d'amour signé Ono-dit-Biot

    media « Plonger » a reçu le Grand prix du roman 2014 de l'Académie française. DR

    L’amour, la quête de l’autre, la mondialisation, tels sont quelques-uns des thèmes du nouvel opus de Christophe Ono-dit-Biot. Plonger est le 5è roman de ce romancier talentueux qui est aussi journaliste et responsable des pages Culture au magazine Le Point. Ce roman à l’écriture poétique et originale vient d’être distingué par le Grand prix du roman de l’Académie française.

    Plonger de Christophe Ono-dit-Biot est un roman d’amour. Son auteur dit avoir livré « une variation du mythe d’Orphée et d’Eurydice ». Un critique littéraire renchérit : « C’est tout simplement l’une des plus belles histoires d’amour que la littérature française nous a offerte depuis belle lurette ». Cette histoire d’amour est d’autant plus belle qu’elle se termine mal, mais sous la plume du talentueux romancier français, la tragédie de l’amour se transforme en une plongée initiatique dans la profondeur de la vie, comme le suggère le titre du roman.

    Plage d’absence de vie

    Les protagonistes de Plonger sont engagés dans une quête de sens dans un monde devenu insensé. Paradoxalement, le récit s’ouvre sur un contre-sens. Journaliste dans un grand organe de presse parisien, le héros-narrateur fait la connaissance d’une jeune photographe espagnole, exceptionnellement douée. La rencontre se passe plutôt mal, car au lieu de remercier le journaliste qui vient d’écrire un papier très élogieux de son travail, l’artiste lui reproche au contraire d’avoir mal interprété son œuvre. Il a vu dans son art la volonté de célébrer la vie, alors que dans les plages à perte de vue que Paz a photographiées, ce qui l'intéressait c'était justement  leur côté mortuaire et déshumanisant. « Tu as ressenti du plaisir chez moi là où il n’y a que du déplaisir. Du semblable là où il n’y a que du dissemblable. Tu dis 'plage de vie', quand moi je vois 'plage d’absence de vie'. »

    « L’inquiétante étrangeté »

    Plonger est le cinquième roman de Christophe Ono-Dit-Biot. Gallimard

    Leurs visions de la vie et du monde, très éloignées, n’empêcheront pas Césaire et Paz de tomber éperdument amoureux. Paz emmène son amoureux découvrir son pays natal. Quelques-unes des plus belles pages de ce livre ont été inspirées par la beauté du paysage des Asturies, ses plages, ses montagnes où s’épanouit l’amour de Césaire et de Paz. Ils vivent un amour intense, cimenté par leurs différences.

    Mais le quotidien ne tardera pas à reprendre ses droits lorsque, de retour à Paris, chacun replonge dans son monde, Césaire dans son univers à la fois artificiel et exigeant de journaliste faisant péniblement son trou dans une grande rédaction parisienne et Paz dans son monde d’artistes incompris et solitaire. Paris sera le tombeau de leur passion, avec le départ de Paz pour l’inconnu. Elle part laissant derrière elle son amant et son fils nouveau-né pour une destination mystérieuse où elle espère pouvoir enfin assouvir sa soif d’ailleurs et d’absolu.

    On la retrouvera nue et morte, sur la plage d’un pays du Moyen-Orient. C’est le début d’une enquête quasi-policière qu’entreprend le héros pour élucider les raisons qui ont conduit Paz vers sa fin tragique. L’amant délaissé veut comprendre les secrets de cette femme qu’il a passionnément aimée, sans avoir réussi à prendre la mesure de toute son inquiétude et sa frustration.

    Paz étouffait dans la vieille Europe devenue, selon elle, un musée prisonnier de son passé. Elle se disait amoureuse du lointain, de l’immensité des océans. Elle était surtout fascinée par les requins, vestiges d’un monde archaïque. Comme aime le rappeler l’auteur, lui-même expert de la vie et de « l’inquiétante étrangeté » de ces animaux marins, « le requin est un animal qui n’a pas évolué depuis 450 millions d’années : c’est une icône primitive ». Dans le roman, il est la métaphore de l’incommensurable mystère de la vie. Il représente surtout les vertiges de l’intemporel qui s’opposent aux légèretés et aux superficialités du monde urbain contemporain que Paz fuit.

    César, à son tour, plongera dans les profondeurs de la vie aquatique. Non sans avoir transmis d’abord à son fils nouveau-né l’histoire de ses parents, des heurs et malheurs de leur génération et de leur quête désespérée du sens dans un monde en pleine mutation. Ces thématiques de la transmission et de la quête étaient déjà présentes dans les précédents romans de Christophe Ono-dit-Biot, un romancier qui a fait de la beauté du désespoir sa marque de fabrique littéraire.


    Plonger, par Christophe Ono-dit-Biot. Editions Gallimard, 448 pages. 21 euros.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.