GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Yémen: l'émissaire des Nations unies exhorte les belligérants à respecter l'accord de trêve (Twitter)
    • Brésil: le fils de Bolsonaro se déclare en faveur d'un référendum sur la peine de mort («O Globo»)
    • Mort de Bernard Darty, cofondateur de l'enseigne d'électroménager (Fnac Darty)
    France

    Les Restos du Cœur craignent de franchir la barre du million de bénéficiaires

    media Dans un centre de distribution des Restos du Coeur, à Nice, dans le sud de la France, ce lundi 25 novembre. REUTERS/Eric Gaillard

    La 29e campagne d'hiver des Restos du Cœur a débuté ce lundi 25 novembre en France. Plus de 2 000 centres d'accueil vont ouvrir leurs portes jusqu'à la fin mars. Cette année, le seuil du million de bénéficiaires devrait être dépassé. Le ministre français de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a promis une exonération fiscale pour les dons du secteur agricole aux associations intervenant dans l’aide alimentaire « d’ici la fin de l’année », comme le réclamaient les Restos du Cœur.

    Pour cette campagne 2013 – 2014, le seuil du million de bénéficiaires des Restos du Cœur devrait dépasser le million. Un chiffre plus important encore que lors de la précédente campagne. L'hiver dernier 960 000 personnes ont été aidées par les Restos. Cela représente 130 millions de repas distribués. Le tout par 66 000 bénévoles répartis dans toute la France. Cette année, il pourrait donc y avoir 40 000 bénéficiaires de plus.

    30 000 bébés de moins d'un an

    Dresser un profil type des bénéficiaires semble difficile, mais ce sont en majorité des demandeurs d'emploi et des personnes âgées. Souvent, les bénéficiaires s'inscrivent alors qu'ils arrivent en fin de droit de leurs allocations chômage. Il y a aussi beaucoup de familles avec des nourrissons : plus de 30 000 bébés de moins de douze mois ont été aidés l'hiver dernier.

    → A (RE)LIRE : Un nouvel outil pour mieux repérer et réduire la pauvreté en France

    Les Restos du Cœur distribuent deux sortes d’aides. Pour bénéficier de panier-repas pendant toute la période hivernale, il faut d'abord s'inscrire et justifier d'une insuffisance de ressources. C'est souvent une étape difficile pour les bénéficiaires qui doivent alors reconnaitre qu'ils sont « pauvres ». Il y a aussi les distributions de repas chauds dans les centres ou dans les camions du Cœur. Dans ces cas là, aucun justificatif n'est demandé.

    70 % du budget provient de dons

    Les dizaines de millions de repas distribués proviennent de la générosité du public, en grande majorité. Les dons et les legs représentent 70 % de l'argent dépensé.
    L'année dernière, ils ont permis de récolter près de 84 millions d'euros. La vente de CD et DVD du concert annuel des enfoirés contribue aussi largement au financement des campagnes. Enfin, il y les subventions publiques, qui représentent 30 % du budget des Restos du Cœur.

    ► A (RE)ECOUTER : Le rapport annuel sur la pauvreté du Secours catholique

    C’est ce tiers de budget qui pourrait être diminué, car l'Europe va supprimer son aide alimentaire dès l'an prochain. Chaque année, cette aide bénéficie à 18 millions d'Européens. Et en 2014, l'aide européenne sera inférieure de 10 % à l'aide actuelle. Un vrai problème, alors que de plus en plus de personnes sont en difficultés.

    Promesse d'exonération pour les agriculteurs qui font des dons

    Il va donc falloir compter sur toujours plus de dons du public. Déjà, l'association créée par Coluche en 1985 tente de trouver de nouvelles solutions. Les Restos du Cœur veulent élargir les dons en nature, notamment aux agriculteurs, qui bénéficieraient alors d'une réduction fiscale.

    Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, était présent ce lundi matin lors du lancement de cette nouvelle campagne. Il a annoncé que ce dispositif fiscal entrerait en vigueur dès janvier 2014. Déjà, l'année dernière un appel aux dons avait été lancé. Un mois après le début de la campagne 2012, les Restos avaient été obligés de demander l'aide du public face à l'augmentation du nombre de bénéficiaires. Une augmentation récurrente, ces dernières années, preuve d'une véritable tendance qui pourrait se poursuivre pendant encore 2 à 3 ans, selon les Restos.

    On dit oui à l'idée qu'on puisse avoir des dons de produits agricoles, favorisés par une fiscalité avantageuse
    Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture 25/11/2013 - par Anna Piekarec Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.