GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Fin de vie: la Conseil d’Etat saisi par la femme de Vincent Lambert

    media Pierre et Viviane Lambert au tribunal administratif de Châlons-en-Champagne, le 15 janvier 2014. AFP PHOTO HERVE OUDIN

    Rachel Lambert, l’épouse d’un homme tétraplégique plongé depuis cinq ans dans un état de conscience minimale, va faire appel devant le Conseil d’Etat contre la décision du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne prise le 16 janvier dernier. Saisis par les parents de Vincent Lambert, les juges de ce tribunal s'étaient alors opposés à l’euthanasie passive du jeune homme et avaient ordonné aux médecins de le maintenir en vie par nutrition et hydratation artificielles. L’hôpital de Reims où Vincent Lambert est hospitalisé doit dire très vite s’il accompagne de son côté l’appel de l’épouse.

    « Lui permettre de partir est un geste d’amour », a dit Rachel Lambert en faisant connaître sa décision. Le docteur Eric Kariger, chef du service des soins palliatifs de l’hôpital de Reims et médecin de Vincent Lambert, respecte pleinement ce choix : « C’est une décision qui n’a pas été simple à prendre pour elle. Elle l’a prise en pensant d’abord à son mari, donc respect pour sa décision. Elle aurait pris une décision inverse, j’aurais eu le même respect. »

    Le docteur Eric Kariger ne fait aucun pronostic sur l’avis que le Conseil d’Etat rendra dans la douloureuse affaire de son patient. Il souhaite seulement rappeler que la décision de « laisser mourir » Vincent Lambert par l’arrêt de l’alimentation artificielle était conforme à la loi Leonetti qui régit la fin de vie en France.

    Le médecin en dernier ressort

    « Je suis dépositaire d’une décision collective menée avec plusieurs experts autour de la situation, explique Eric Kariger. Cette procédure collégiale évite les dérives de médecins qui, individuellement, peuvent parfois, dans une souffrance personnelle, abréger des vies qui mériteraient d’être maintenues malgré leur état de fragilité. Et à l’inverse, elle nous évite l’acharnement thérapeutique qui pourrait parfois être dans la tête d’un médecin qui n’acceptera pas la mort ou la non guérison de son patient. La loi Leonetti, c’est une loi qui protège les patients mais qui protège aussi les médecins à travers l’importance de la réflexion collégiale et multidisciplinaire. »

    Selon Jean Leonetti lui-même, faute de directives anticipées du patient, la décision de fin de vie appartient en dernier ressort aux médecins.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.