GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: François Hollande inaugure le 51e Salon de l’agriculture

    media En 2012, celui qui n'était que simple candidat à la présidentielle avait passé près de douze heures dans les allées du Salon. © Reuters/Charles Platiau

    François Hollande inaugure, ce samedi matin 22 février, le Salon de l'agriculture. A priori, le chef de l'Etat ne devrait pas y rester aussi longtemps que les années précédentes. Avec une question : quel accueil vont lui réserver les professionnels du secteur et les visiteurs de passage.

    Le Salon de l'agriculture, c'est un exercice obligé pour le président de la République. Tous les ans, on évalue d'ailleurs l'intérêt et la motivation du chef de l'Etat au nombre d'heures passées à déambuler dans les allées, à goûter les spécialités, à admirer veaux, vaches, cochons et brebis. François Hollande n'a jamais démérité : pour son premier Salon en tant que président, en 2013, il y avait passé dix heures et l'année précédente, en 2012, celui qui n'était encore que candidat avait consacré douze heures à la porte de Versaille.

    La traite, figure imposée

     

    Le président de la République est donc arrivé à 7 h, il a assisté à la traite, un peu une figure imposée du Salon. Le Salon qui n’est pas encore ouvert au public, mais le président est déjà assailli par les professionnels, les agriculteurs, ils l’interpellent sur le prix du lait, le niveau des revenus bien sûr et parfois le président se retourne vers son ministre de l’agriculture et lui dit, « Ca, il faut s’en occuper ».

     

     → A (RE)LIRE : Salon de l'agriculture : les agriculteurs, des «geeks»?

    Il faut se rappeler, en tout cas d’une chose, c’est que cela fait trois mois et demi environ que le Président de la République n’est pas allé au contact, n’a pas fait une visite de terrain ; la dernière fois, c’était le 11 novembre, il avait été sifflé sur les Champs-Elysée puis à Oyonnax en Rhône-Alpes, alors quand on demande au président : « Ca n’est pas risqué cette visite ? », quand on pense à son impopularité, il répond avec une pointe de défi, « tout est risqué, c’est pour ça qu’on le fait ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.