GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Une Française de 14 ans a tenté de «rejoindre le jihad»

    media Des manifestants, contre l'endoctrinement des jeunes pour aller mener le jihad en Syrie, le 8 février à Strasbourg.. AFP/Frédéric Florin

    Selon l’AFP, qui a diffusé l’information ce vendredi 28 février dans l’après-midi, une Française de 14 ans a été interceptée mardi dernier à l'aéroport de Lyon, dans le sud-est du pays, sur le point de partir « rejoindre le jihad ». Ces arrestations de mineurs en partance pour des camps d'entraînement islamistes au Moyen-Orient se multiplient ces derniers mois.

    Il s'en est fallu de peu. Quelques minutes de plus, et cette jeune Française de 14 ans aurait grossi les rangs des 250 français déjà enrôlés en Syrie. En fugue depuis lundi dernier, c'est un SMS envoyé à son père, dans lequel la mineure confiait vouloir quitter la France pour faire le jihad qui a mis les policiers sur la piste.

    Interceptée dans la salle d'embarquement de l'aéroport de Lyon, l'adolescente de 14 ans avait retiré toutes ses économies de son compte bancaire pour acheter elle même son billet d'avion.

    Direction la Turquie, première étape d'un périple qui devait la conduire jusque dans les camps d'entraînement du Moyen-Orient.

     → A (RE)LIRE : Jihadistes français en Syrie: une démarche solitaire ? 

    La jeune fille, embrigadée par les islamistes, est aujourd'hui placée dans un foyer. Mais cette nouvelle arrestation n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan des jeunes Français qui se radicalisent, principalement grâce à internet. Certains responsables du renseignement français parlent même de l'Hexagone comme d'une «usine à djihadistes »

    Fin janvier, deux adolescents toulousains s'étaient rendus en Syrie, avant de rebrousser chemin. La justice avait alors inculpé le plus jeune des deux mineurs, un fait rarissime.

    Depuis le début du conflit syrien, 21 combattants français sont morts.

    → A (RE)LIRE : France: les deux ados «volontaires» au jihad en Syrie mis en examen

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.