GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    Alerte maximale à la pollution aux particules fines en France

    media Paris sous un nuage de pollution atmosphérique, ce jeudi 13 mars 2014. REUTERS/Philippe Wojazer

    Les organismes de contrôle de la qualité de l'air lancent l'alerte maximum aux particules fines dans une grande partie nord du pays, l'Ile-de-France, des départements de l'ouest et dans les régions Centre et Rhône-Alpes. Des associations dénoncent l’inaction des pouvoirs publics, malgré une série de mesures prises par les préfectures.

    Les particules fines sont des poussières microscopiques, inférieures à 10 microns, appelées aussi PM10. C'est surtout la circulation automobile, les industries et les fumées de chauffage qui rejettent ces particules dans l'air. Elles sont généralement diluées dans l'atmosphère, mais en hiver, quand il fait beau en journée, l'air est réchauffé alors que la nuit, le sol est refroidi. Les polluants se retrouvent alors piégés sous un effet de couvercle d'air chaud. Seule la pluie pourrait lessiver l'air et l'assainir.

    42 000 morts prématurées chaque année

    En attendant les précipitations, ces particules posent un problème sanitaire. En effet, elles peuvent s’infiltrer dans les poumons puisque le nez filtre seulement les particules supérieures à 10 microns. D’après les études scientifiques, la pollution atmosphérique, et particulièrement les particules fines, sont la cause directe de maladies respiratoires comme l’asthme ou les bronchiolites. Selon un rapport du programme Clean Air for Europe, mené par la Commission européenne et publié en 2005, les particules fines réduisent l'espérance de vie et sont responsables de 42 000 morts « prématurées » chaque année en France – près de 8% des décès annuels.

    → A (RE)LIRE : La pollution de l’air qui nous entoure est cancérigène

    Le Centre international de recherche sur le cancer reconnaît même que la pollution de l’air est « une des premières causes environnementales de décès par cancer » et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’en « 2010, 223 000 décès par cancer du poumon dans le monde étaient imputables à la pollution atmosphérique ».
    En une semaine, depuis vendredi 7 mars, le taux de PM10 a dépassé les 50 microgrammes par mètres cubes d’air. L’OMS estime qu’à cette concentration, au-delà de trois jours d’expositions, il y a un risque pour la santé des plus fragiles, des enfants et des personnes âgées. Plus alarmant, le seuil d’alerte maximale de 80 microgrammes par mètres cubes d’air a été également été dépassé plusieurs fois.

    Les émissions de particules fines ont baissé de moitié en vingt ans

    La ville de Paris et la préfecture ont décidé de prendre plusieurs mesures, comme la gratuité du stationnement résidentiel et des véhicules en libre-service, Autolib’ et Vélib’. Les vitesses de circulation sont abaissées de 20 km/h sur toutes les routes et limitées à 60 km/h sur le périphérique parisien. La région Ile-de-France se dit également prête à financer la gratuité des transports en commun pendant ces pics de pollution.

    Les associations environnementales critiquent l’inaction des pouvoirs publics. Or, dans l’urgence, les autorités ne peuvent pas mettre en place beaucoup d’autres mesures. Ce sont en effet les usines qui émettent le plus de particules fines et les pouvoirs publics ne peuvent pas arrêter toute l'économie du pays en attendant la fin du phénomène. Et puis, même si la pollution aux particules fines fait davantage parler aujourd'hui, la situation a plutôt tendance à s'améliorer. D'après le Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (Citepa), depuis 1990 les émissions de particules fines ont diminué de 51%.

    → A (RE)LIRE : La pollution atmosphérique en Afrique a été sous-estimée

    Les associations de défense de l'environnement préconisent quand même plusieurs mesures, notamment l’amélioration du réseau de transport en commun, l’augmentation du nombre de voies cyclables, la limitation du nombre de voitures en ville, ou encore rendre obligatoire des filtres plus performants pour les cheminées d’usines et des particuliers, comme cela se fait dans d'autres pays d'Europe.

    Les activités sportives déconseillées

    Surtout les associations, comme Ecologie sans frontière, militent pour la fin du diésel et pour la mise en circulation de voitures propres, électriques. Nadir Saïfi, vice-président de l’association, accuse « les lobbies pétroliers, les constructeurs automobiles et les pouvoirs publics de retarder ces mesures pour des raisons d'argent, alors qu’il s’agit d’un scandale sanitaire ». L’association a déposé une plainte contre X, mardi 11 mars, pour « mise en danger d’autrui ». Il faut dire que les autorités semblent agir uniquement dans l'urgence et la question de la pollution de l'air est totalement absente des débats et des programmes des candidats aux élections municipales.

    → A (RE)LIRE : La pollution de l’air n’a presque pas reculé en France depuis 30 ans

    En attendant les améliorations de la météo qui mettront fin au pic de pollution, il est conseillé de limiter l’exposition aux particules, notamment en évitant de faire du sport, surtout près des grands axes de circulation. Par contre, il est inutile de porter un masque, car les PM10 sont si fines qu’elles passent au travers. Rester confiner chez soi n'est pas une solution non plus. En effet, la pollution de l'air intérieur peut aussi être nocive. Enfin, pour ne pas aggraver les choses, la préfecture conseille de fumer le moins possible et d’attendre avant d'entreprendre des travaux qui dégagent beaucoup de poussières.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.