GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Pollution en France: gratuité des transports dans plusieurs villes

    media Sur le périphérique parisien, la vitesse a été limitée ce vendredi à 60 km/heure, tandis que les transports en commun étaient gratuits. REUTERS/Charles Platiau

    La Tour Eiffel, la cathédrale Notre-Dame, ou le Sacré-Cœur : Paris est depuis plusieurs jours noyée sous un voile jaune. Ce vendredi encore, le seuil d'alerte maximal aux particules fines a été dépassé. Pas seulement dans la capitale puisqu'une trentaine de départements sont concernés. Contrôles des véhicules renforcés et transports en commun gratuits de vendredi à dimanche soir en Ile-de-France et dans plusieurs grandes villes françaises. Reportage à Paris.

    Dans les rues de la capitale, tout le monde salue l'initiative. Les transports en commun gratuits pourraient effectivement inciter les gens à laisser leur voiture au garage.

    « J’habite en grande banlieue et pour venir à Paris, c’est extrêmement cher en temps normal. Ça coûte plus de 10 euros l’aller-retour de là où j’habite. Donc là, oui, c’est quand même très intéressant. »

    → A (RE) LIRE : Alerte maximale à la pollution aux particules fines en France

    Pourtant, pas d'affluence particulière dans les métros, les bus et les tramways. « Je vois mal les gens qui sont habitués à prendre leur voiture changer leurs habitudes sous prétexte que c’est gratuit. Ça me semble peu probable. Je pense qu’on est tous conscient qu’on est dans une société qui doit changer, mais ont est addict au pétrole. »

    Du côté des automobilistes en effet, tout le monde semble d'accord pour dire qu'il y a trop de pollution, mais quand il s'agit de passer aux actes il y a ceux qui n'ont pas le choix. « Je suis bien obligé pour le boulot. Je suis du Havre, je n’ai pas le choix, sinon je prendrai simplement le vélo ».

    Et ceux qui reconnaissent ne pas vouloir s'en passer. « Dès qu’on s’habitue au confort… (rires). »

    Finalement, d'après Bison Futé, la circulation en région parisienne s'annonce habituelle pour ce week-end.

    → A (RE) LIRE : La pollution de l’air n’a presque pas reculé en France depuis 30 ans

    Des effets néfastes à long terme sur la santé

    Toux, essoufflement, maux de gorge et de tête plus encore pour les personnes fragiles comme les asthmatiques et les personnes âgées, un phénomène dont on parle lors d’épisodes de pic comme c’est le cas ces jours-ci, mais les effets néfastes le sont très certainement à long terme, comme l’explique le professeur Michel Aubier, chef du service de pneumologie à l’hôpital Bichat.

    Pr Michel Aubier

    Chef du service de pneumologie à l’hôpital Bichat, à Paris

    14/03/2014 - par Michèle Diaz Écouter

    « Il n’y a pas de problème pour les personnes bien portantes et celles qui n’ont pas de maladies chroniques », explique-t-il.La seule gêne que ces personnes peuvent ressentir sont des picotements des yeux ou un grattement de la gorge. « Par contre, pour celles qui souffrent d’une maladie respiratoire chronique ou d’une maladie cardiaque chronique et sévère il peut y avoir effectivement quelques petits problèmes. »

    Les asthmatiques sont plus gênés, de même que les personnes âgées atteintes de ces maladies, précise Michel Aubier, ajoutant qu'un pic est une exposition relativement courte par rapport à la pollution de fond à laquelle certains sont exposés de nombreuses années à des niveaux élevés de polluants. « On peut vaquer à ses occupations et même du sport sans aucun problème. Par contre quand on est asthmatique, il faut bien prendre son traitement, éventuellement le renforcer et éviter de faire des efforts physiques importants en extérieur ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.