GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    La pollution de l'air empoisonne la vie des Français

    media Pollution maximum à Paris en ce mois de mars 2014. REUTERS/Charles Platiau

    En France, le seuil d'alerte particules a été dépassé jeudi 13 mars 2014, il devrait l'être ce vendredi aussi. Plus de trente départements sont concernés par cette alerte maximale, lancée par les organismes de contrôle de la qualité de l'air. Une grande partie nord du pays, l'Ile-de-France, plusieurs départements de l'Ouest, quasiment toute la région Centre et Rhône-Alpes sont touchés par une important pollution aux particules fines. Les autorités tentent de mettre en place des mesures pour limiter cette pollution.

    Le seuil d'alerte à la pollution aux particules fines devrait à nouveau être dépassé en Ile-de-France ce vendredi 14 mars, pour la cinquième journée consécutive. Du coup, les transports en commun sont entièrement gratuits, et ce jusqu'à dimanche. Le but pour les autorités, c'est évidemment d'inciter les automobilistes à laisser leur voiture chez eux.D'ailleurs, le stationnement résidentiel est gratuit toute la journée...D'autres villes en alerte sont également concernées par ces mesures: Caen, Rouen, Grenoble et Reims.

    Réponses différentes

    De leur côté, plus de trente départements touchés par la pollution ont des réponses différentes : réduction de la vitesse sur certains axes, détournement de poids-lourds, restriction d'activité industrielle et interdiction de feux de cheminées. A l'Ademe, l'agence de l'environnement et de la maïtrise de l'énergie, on hausse les épaules : d'après les experts, les réductions de vitesse ont un effet « assez modeste ».

    Asthme, allergies...

    Les particules qui polluent l'air font moins de 10 micromètres, ce sont des poussières qui proviennent du chauffage au bois et au fioul, de l'industrie, de moteurs, notamment des diesel utilisés en ville. Des poussières qui peuvent provoquer de l'asthme, des allergies, des maladies respiratoires ou cardiovasculaires...

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.