GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Paris: bataille Hidalgo-NKM pour le second tour des municipales

    media Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet lors d'un débat télévisé en janvier 2014. Reuters

    A Paris, les listes de Nathalie Kosciusko-Morizet obtiennent un plus grand nombre de voix mais celles d'Anne Hidalgo sont en tête dans les arrondissements clés. Un résultat en demi-teinte dans les deux camps UMP et PS ; il laisse présager - dans la capitale - une bataille acharnée pour le second tour des élections municipales françaises.

    Anne Hidalgo l'a reconnu au soir du premier tour, le contexte national est « difficile ». C'est là la seule petite concession dans le discours de la candidate socialiste à la mairie de Paris pour expliquer un résultat qui n'est pas tout à fait à la hauteur de ses espérances. Son adversaire de l'UMP, Nathalie Koscisuko-Morizet obtient en effet un score global plus favorable avec 35,64 % des voix contre 34,40%. Ce qui lui permet de rester dans la course et de se targuer d'avoir remporté la première manche.

    L'avance en voix pas suffisante

    Bien sûr, à Paris, l'avance en voix n'est pas suffisante pour l'emporter. Et Anne Hidalgo l'a rappelé dès dimanche soir. Ses listes arrivent en tête dans les arrondissements clés du 12e et du 14e. Là où NKM espérait battre la gauche, seule chance pour elle d'emporter la mairie de Paris.

    Rallier tous les électeurs de gauche

    Dans ce contexte, la bataille pour le second tour va être rude. Et Anne Hidalgo va devoir rallier tous les électeurs de gauche. C'est son avantage par rapport à NKM, elle dispose de réserves de voix plus importantes. Notamment chez les écologistes qui réalisent un bon score de 8,86%. Anne Hidalgo n'a pas perdu de temps : les négociations avec Christophe Najdovski, la tête de listes des Verts, ont commencé tout de suite. Mais pour le moment, elle n'a en revanche pas tendu la main ouvertement à Danielle Simonnet, la candidate du Parti de gauche.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.