GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 25 Avril
Vendredi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Info RFI: un logiciel de paie prive de primes les soldats de Sangaris

    media La colère monte dans les rangs des soldat français de l'opération Sangaris, privés de primes d'Opex en raison d'un dysfonctionnement du logiciel de paie Louvois. AFP PHOTO / ERIC FEFERBERG

    Le logiciel de solde Louvois, est en train de supprimer les primes d'opérations extérieures (Opex) des militaires français engagés en Centrafrique. Depuis quelques jours, l'exaspération gagne les soldats français, et inquiète les cadres de l'armée de Terre. Ils ne peuvent pas demander à leurs subordonnés de se consacrer à une mission délicate, alors qu'ils n'ont pas l'assurance de toucher leurs primes en temps et en heure.

    Depuis quelques jours la colère monte dans les rangs des soldats français de Sangaris. Depuis qu'ils ont appris, qu'ils ne toucheraient pas les primes d'opérations extérieures avant le mois de mai, alors que la relève est arrivée en février-mars en RCA. Avec cette prime, un militaire du rang, multiplie facilement par deux son salaire de base.

    A Paris, au ministère de la Défense, on rappelle que de toute façon la prime d'Opex n'est jamais versée le premier mois, mais on reconnaît qu'il y a bien un problème et on assure que tout est mis en oeuvre pour accélérer le règlement.

    Louvois montré du doigt

    Une nouvelle fois, le logiciel de paye Louvois est montré du doigt. Son calculateur de solde n'a pas pris en compte l'opération Sangaris, et refuse donc de verser les primes. Un véritable casse-tête, que le ministère de la Défense tente de résoudre.

    Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian a beau l'avoir enterré, en novembre dernier, Louvois est toujours là, et pose encore de sérieux problèmes. D'ailleurs son successeur n'arrivera pas avant de longs mois. On parle même de deux ans au total, le temps de boucler le circuit administratif, en respectant le Code des marchés publics.

    1500 soldats touchés

    Résultat : 1500 soldats de l'opération Sangaris sont touchés à différents titres alors qu'ils sont officiellement 2000 en Centrafrique. Le problème touche aussi les militaires qui sont revenus en France en février-mars. Mais dans l'autre sens. Eux, continuent à toucher une prime d'Opex alors qu'ils sont déjà rentrés. Ils devront par la suite rembourser le trop-perçu, au mois de mai. « De tels dysfonctionnements minent la confiance de nos hommes dans notre institution et nuit au moral de nos troupes engagées dans une opération délicate » laisse entendre un cadre de l'armée française préférant garder l'anonymat.

     → A (RE)LIRE : Centrafrique: la France prolonge l’opération militaire Sangaris

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.