GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Finances publiques: la France gèle ses dépenses

    media Michel Sapin, ministre des Finances, à Paris, le 3 avril 2014. REUTERS/Charles Platiau

    Le gouvernement a présenté ce mercredi 23 avril son programme de stabilité. Le déficit a été revu à la hausse, 3,8% cette année contre 3,6 attendus, mais l'objectif de réduction du déficit à 3% du PIB est maintenu pour 2015. Michel Sapin, le ministre des Finances a qualifié l'effort de « sans précédent ». Pour résorber le déficit, l'Etat va agir sur les dépenses publiques par différents moyens. Il s'engage à réaliser 50 milliards d'euros d'économies et relancer la croissance.

    Dès cette année, Bercy annonce 4 milliards d'euros supplémentaires d'économie. Mais le plus dur sera en 2015, avec 21 milliards d'économies.

    Pas d'augmentation pour les 5 millions et demi de fonctionnaires qui voient leur indice gelé jusqu'en 2017. Grâce à cette mesure, Bercy espère économiser 18 milliards d'euros. Tour de vis également sur les dépenses de santé : leurs hausses seront limitées à 2% par an. Les médecins devront privilégier la chirurgie ambulatoire et la prescription de génériques. 10 milliards d'euros d'économie devraient être réalisés en trois ans.

    Refonte des collectivités territoriales

    Un gel des prestations sociales, des retraites et des allocations familiales est également prévu. Là encore, Bercy attend 21 milliards d'euros. L'Etat entend par ailleurs mener une réforme structurelle, avec une refonte des collectivités territoriales. Elles contribueront à hauteur de 11 milliards d'euros.

    Seule bonne nouvelle, le gouvernement s'engage à faire un geste en direction des contribuables, comme l'a expliqué Michel Sapin. « Nous proposons de ne pas augmenter les impôts, précise le ministre des Finances. Les mesures économiques qui vous sont présentées sont, pour les trois ans à venir, intégralement gagées par un effort sans précédent d'économie budgétaire.»

    Tout en poursuivant l'assainissement budgétaire, le gouvernement accentue ses efforts en faveur de la croissance et de l'emploi avec une montée en charge du pacte de responsabilité et de solidarité.

     → A RELIRE : France: le plan d'économies présenté en Conseil des ministres

    La majorité demeure néanmoins divisée par la question des 50 milliards d'économie. Le groupe socialiste à l'assemblée se réunissait ce mercredi 23 avril dans l'après-midi, et les débats ont été longs et houleux. Plusieurs voix se sont faites entendre pour critiquer des mesures qui toucheraient les revenus les plus faibles. C'est le cas du député Razzy Hammadi.

    La droite a fait passer la dette de ce pays de 1000 à 2000 milliards d'Euros, donc on fait le sale boulot. Il faut réduire cette dette (...) Maintenant, cela doit être fait dans la justice, et nous considérons aujourd'hui qu'il ya des efforts à faire sur la justice.

    Razzy Hammadi

    Député PS
    Propos recueillis par Lisa Castelly

    24/04/2014 Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.