GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Un Algérien, soupçonné de recruter pour le jihad, expulsé de France

    media Des jeunes jihadistes combattant dans les rangs de l'ASL à Jobar, dans la banlieue de Damas, le 15 septembre 2013. REUTERS/ Mohamed Abdullah

    C'est la première fois qu'un ressortissant étranger est expulsé dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre les filières jihadistes. Un Algérien a été expulsé ce jeudi 1er mai. Il est soupçonné d'avoir recruté des Français pour le jihad en Syrie. L'homme de 37 ans a d'ailleurs été interpelé en Turquie, dans un car qui convoyait un groupe vers la Syrie.

    C'est à la mi-mars que cet Algérien âgé de 37 ans est arrêté, en Turquie. Il est dans un car avec un groupe, et tente d'entrer illégalement en Syrie. D'après une source proche du dossier, il s'agissait d'un convoi de jihadistes qui voulaient aller dans la région d'Alep.

    L'Algérien - résident régulièrement en France - est donc arrêté, avant d'être renvoyé par les autorités turques vers Lyon, où il est arrivé mercredi soir. Son expulsion de Lyon vers l'Algérie, son pays natal, a été quasi immédiate.

    → A (RE) ECOUTER : Le grand reportage : Syrie-Turquie : la frontière du Jihad

    L'homme était déjà connu des services français. D'après le ministère de l'Intérieur, il serait lié à des membres de la mouvance islamiste radicale, dont certains ont déjà été condamnés.

    Cet homme aurait lui-même recruté des individus. Son départ, mi-février vers la Turquie avait d'ailleurs été repéré par les services de renseignements français et coïncidait avec le signalement, par des familles de Savoie, du départ de proches pour la Syrie.

    Il s'agit de la première expulsion immédiate de ressortissants étrangers impliqués dans les filières jihadistes. Il s'agit d'une des mesures du plan anti-jihad présenté la semaine dernière par le ministre de l'Intérieur.

    → A (RE) LIRE : France : un numéro vert pour lutter contre le jihad

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.