GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    D-Day: émotion au cimetière militaire allemand de La Cambe

    media Des étudiantes allemandes nettoient les croix du cimetière militaire allemand de La Cambe, en Normandie. MYCHELE DANIAU / AFP

    La commémoration du débarquement de juin 1944 a suscité en Normandie le fort engouement d'un public de tout âge, reconnaissant et prêt à prendre le relais pour transmettre la mémoire de l'événement avant que ne disparaissent les derniers témoins de la Seconde Guerre mondiale. Venus souvent pour plusieurs jours assister aux cérémonies entamées dès mercredi et qui doivent se poursuivre jusqu'à ce dimanche 8 juin, plus d'un million de visiteurs a débarqué en Normandie. Certains se sont recueillis au cimetière allemand de La Cambe.

    Avec notre envoyé spécial en Normandie,

    Comme les autres sites de la région, ce cimetière accueille des touristes de tous les horizons. Mais dans des proportions nettement moins grandes, les visiteurs y sont dix fois moins nombreux qu’au cimetière américain de Colleville-sur-mer.

    Dix fois moins de visiteurs, mais deux fois plus de tombes : plus 21 000 soldats reposent là. Monique, une visiteuse, confie : « C’est toujours aussi émouvant quelque soit le cimetière. Ça vous prend là. C’est terrible de voir des choses comme ça ». En regardant toutes ces sépultures, Monique ne peut retenir une larme. Pour elle, c’est là une trace de plus de l’horreur que fut la Seconde Guerre mondiale.

    « La douleur n'a pas de nationalité »

    Et c’est bien ce message universel que le conservateur du cimetière, Lucien Tisserand, veut diffuser : « Rendre hommage, ce n’est pas forcément les considérer comme des héros. D’ailleurs nous le citons dans l’honneur funèbre, que nous célébrons la mémoire de toutes les victimes. La douleur n’a pas de nationalité. Quiconque perd un être cher souffre de la même façon ».

    Lucien Tisserand rappelle d’ailleurs que l’Allemagne aussi considère avoir été libérée du nazisme par les troupes alliées et, pour lui, ce cimetière est également une piqûre de rappel de ce que fut ce régime totalitaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.