GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Valls affirme son soutien à Hollande, tout en fustigeant Sarkozy

    media Manuel Valls s'est exprimé devant quelques dizaines de sympathisants, à Vauvert, dans le Gard. AFP PHOTO / SYLVAIN THOMAS

    Manuel Valls s'est rendu à Vauvert, dans le Gard, dans le cadre de ses voyages de terrain. Devant la foule de badauds et de militants, le Premier ministre a défendu la gauche qui marche, avant de faire allusion aux récentes affaires qui touchent l'ex-président Nicolas Sarkozy... essentiellement pour fustiger son comportement.

    La Camargue pourrait devenir le rendez-vous annuel de Manuel Valls. Il y a un an, c'est là qu'il avait fait de l'ombre à François Hollande en prononçant un grand discours la veille du 14 juillet. Cette année, il a changé de casquette : « Je reviens devant vous comme Premier ministre, pour vous dire ma détermination à agir, à réformer ce pays, à le remettre en marche », a-t-il annoncé.

    « Remettre la France en mouvement », c'est la mission que François Hollande a confiée à Manuel Valls en le nommant chef du gouvernement. Du coup, c'est sa loyauté envers le président qu'il met en scène devant quelques dizaines de militants : « Je veux une nouvelle fois rendre hommage à l'action du chef de l'Etat, a lancé Manuel Valls. C'est lui qui est en première ligne. Il sait qu'il faut tenir le cap. Nous devons être derrière le président de la République pour qu'il puisse poursuivre le chemin du redressement du pays. »

    L'ambition défendue par Manuel Valls est donc d'afficher un duo exécutif soudé pour mieux affirmer une détermination politique inébranlable, celle de ne rien concéder sur les réformes, dans l'espoir de débloquer une France entravée.

    Contre la « berlusconisation » de la France

    « Quand on aspire à être un élu de la République ; quand on a gouverné ou quand on gouverne ; il faut être exemplaire, a estimé Manuel Valls au cours de son discours. Car c'est l'exemplarité qui crée la confiance entre les citoyens et celles et ceux qui ont la charge de les représenter. »

    Rappelant la comparaison flatteuse que certains font entre Manuel Valls et le président du Conseil italien Matteo Renzi, le Premier ministre a dénoncé une « berlusconisation de notre pays ». Cette référence à moitié cachée aux poursuites dont fait l'objet Nicolas Sarkozy visait à dénoncer les attaques de ce dernier contre la justice.

    « Il nous appartient de défendre nos institutions, qui sont le socle d'un Etat de droit, de la démocratie et de la confiance, a estimé Manuel Valls. Sans institutions fortes, sans justice indépendante, il n'y a pas de démocratie possible ni de retour de la confiance. »

    → A (RE)LIRE : Sarkozy et les juges, une longue histoire d'inimitiés

    → A (RE)LIRE : Manuel Valls vole la vedette à François Hollande pour 2017

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.