GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: Alain Juppé optimiste face à la dette de l'UMP

    media L'ancien Premier ministre et membre du triumvirat dirigeant de l'UMP, Alain Juppé, durant une conférence de presse au siège du parti, le 8 juillet 2014. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

    Le montant de la dette de l'UMP, évaluée par l'audit présenté au public mardi soir, s'élève à 74,5 millions d'euros. Une mauvaise nouvelle de plus alors que les révélations sur les excès de certains cadres du parti se succèdent. Pourtant, malgré les réductions budgétaires qui s'annoncent, Alain Juppé, membre du triumvirat provisoirement à la tête du parti, s'est voulu optimiste.

    Il va falloir se serrer la ceinture, mais l’UMP reste solide. Voilà le message martelé par Alain Juppé. L’audit commandé par le parti révèle tout de même un endettement de plus de 74 millions d’euros.

    « L'origine de cette dette doit être bien mise en lumière. Pour environ la moitié, elle est liée au solde des emprunts qui ont été contractés pour l'achat du siège de l'UMP. L'autre partie de la dette provient des pertes sur les exercices antérieurs, en grande partie liés aux dépenses très importantes réalisées en 2012, au moment de l'élection présidentielle. La deuxième question qui nous préoccupait était de savoir si l'UMP avait les moyens de continuer au cours des prochains exercices. La réponse est oui [...] »

    Oui, mais : il va falloir tailler sec dans les dépense du parti. Pour autant, pas question aujourd’hui de faire l’inventaire des années passées. Les excès supposés des uns ou des autres n’ont donc pas été abordés. « Il y en a assez de ces allégations, de ces accusations, de ces fuites permanentes. Si l'UMP n'est pas capable de se rassembler dans la volonté de travailler en commun pour défendre les idées qui sont les nôtres, alors les questions financières sont secondaires. »

    Et c’est avant le cœur des électeurs qu’il va falloir reconquérir. Puisque la seule vraie solution pour se remettre à flot reste de gagner des élections.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.