GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    A Marseille, colère face aux souffrances de Gaza

    media Des Palestiniens fouillent les décombres d'une mosquée détruite lors d'un raid israélien à Nuseirat, dans la bande de Gaza, le 12 juillet 2014. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

    En réaction aux frappes israéliennes à Gaza, une manifestation à Marseille a réuni près de 4000 personnes ce samedi après-midi. Les organisateurs de Génération Palestine n’en revenaient pas : jamais ils n’avaient mobilisé autant de monde. Le cortège était extrêmement remonté, à l’heure où le bilan des morts ne cesse de s’alourdir.

    Avec notre correspondant à Marseille, Stéphane Burgatt

    « Par ma chair et par mon sang, je t’aime Gaza. » C'est ce que scandaient des jeunes femmes dans les rues de Marseille samedi après-midi. Comme elles, plusieurs milliers de manifestants ont fait route vers le consulat israélien au rythme des chants et des discours hostiles. « Ce n'est pas une guerre que de tuer des femmes et des enfants, c'est du terrorisme », s'écrie un homme.

    Un cortège imposant et bruyant, bien au-delà des espérances des organisateurs. Abdel Samat, de Génération Palestine, se dit très inquiet de l’imminence d’une offensive terrestre de l’armée israélienne. « On suit la situation de près, nous sommes en contact avec les Palestiniens de Gaza, explique-t-il. Si l'offensive militaire prenait une envergure plus importante, ca nous inquièterait par rapport aux civils. Nous appelons à une paix durable et ce n'est pas le chemin que prend le gouvernement israélien. »

    Les manifestants ont également dénoncé l’attitude de l’Elysée. Sabrina explique ainsi ce qu'elle attend du président français et qu'elle qualifie de courage politique : « En des moments de meurtres, que ce soit pour le peuple palestinien ou pour tout autre peuple, j'attend de mon président d'avoir un discours de soutien ! »

    Le cortège n’a pas pu arriver jusqu’au consulat israélien, protégé par des cordons de CRS. Les organisateurs de cette manifestation promettent de multiplier ce genre d‘opérations tant qu’un cessez-le-feu n’aura pas été signé.

    → A (RE)LIRE : Le jour le plus meurtrier depuis le début de l'offensive

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.