GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Explosion en Allemagne: l'auteur a fait un séjour en clinique psychiatrique (agence)
    • Explosion en Allemagne: les autorités la qualifient d'attentat (agence)
    • Explosion en Allemagne: un attentat islamiste «pas exclu» (ministre)
    • Allemagne: l'explosion a été provoquée par un réfugié syrien de 27 ans (agence)
    France

    France: cérémonie en hommage au 9e soldat français tué au Mali

    media L'adjudant-chef Dejvid Nikolic, sur une photo prise par l'armée française. SIRPAT

    Cérémonie d'hommage, ce lundi matin à Paris, au soldat français mort au Mali le 14 juillet 2014. Le sous-officier Dejvid Nikolic a été tué dans le nord du pays lors d’une attaque-suicide revendiquée par un groupe jihadiste. Les honneurs militaires lui ont été rendus à l'Hôtel national des Invalides. Peu avant, le cortège était passé sur le pont Alexandre III, où des anciens militaires et civils étaient présents pour lui rendre un dernier hommage.

    Sur le pont Alexandre III, des anciens militaires sont alignés, drapeaux à la main. Sur ces drapeaux, un ruban noir pour rendre hommage au sous-officier Nikolitch. Pour le général Rémy Gaussères, président de la Fédération des sociétés d'anciens de la légion étrangère, c'était important d'être présent : « La légion étrangère, c’est une famille où on a toujours fait preuve de solidarité. Ce sont vraiment nos frères d’armes et, à chaque fois, soit on les connaît personnellement, soit ils font partie de cette famille où on donne tout, parce que les garçons qui s’engagent dans la légion étrangère viennent du monde entier ».

    Le cortège approche, les drapeaux sont tendus en avant. Escorté par la garde républicaine à moto, le cercueil passe, couvert par un drapeau français. Françoise vient pour la cinquième fois sur ce pont. Sa façon à elle de remercier les soldats qui se battent pour la France : « C’est la moindre des chose que de rendre hommage à des gens qui se sacrifient. Ils ne sont pas payés pour être tués, mais pour faire la paix et pour nous maintenir à flot ». En quelques instants, le cortège est passé pour se rendre à la cérémonie des Invalides. Un autre hommage sera rendu demain, mardi, dans les bâtiments du 1er régiment de Laudun-l'Ardoise, dans le Gard.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.