GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    A Paris, des réfugiés syriens manifestent pour appeler à l'aide

    media Des Africains et des Syriens serrés comme des sardines par centaines dans une frêle embarcation au large de l'Italie. © DR

    Après avoir transité par le Liban, le Maghreb et l'Espagne, leur périple se termine à Paris, où ils survivent grâce à l'aide d'associations. L'une d'entre elles, « Revivre », a voulu pousser un cri d'alarme ce mercredi. Elle a organisé un rassemblement aux abords du périphérique parisien. C'est là que les réfugiés syriens passent leurs journées, et parfois leurs nuits.

    Assis par terre ou appuyé contre un mur, à chaque Syrien sa manière de tuer le temps et d'espérer s'en sortir. Kacem, en France depuis un an, compte sur le gouvernement : « Nous avans besoin d'aide, surtout pour les enfants. Nous avons besoin d'un médecin. Nous avons tout laissé derrière nous. »

    Livrés à eux même, ces migrants ont surtout besoin d'un logement. « Certains sont hébergés par leurs propres moyens, explique Monzer Makhous, ambassadeur de l'opposition syrienne en France. Ils trouvent de petits hôtels pas cher. Mais certains n'ont plus aucuns moyens et ils passent la nuit dans la rue. »

    Cette situation, Michel Morzière la connaît bien. C'est le président d'honneur de l'association Revivre, qui aide les réfugiés syriens. Pour lui, l'etat tient un double discours sur la Syrie. « Notre ministre de l'Intérieur nous dit qu'il y a des risques, note-t-il. Des risques de retour de jihadistes, ect. Je suis presque étonné qu'aujourd'hui, nous avons 200 personnes qui arrivent de Syrie et qu'on laisse comme cela dans la nature. Il y a un certain paradoxe. »

    Pour Michel Morzières, c'est l'Union européenne qui détient la clef du problème. Il souhaite que chacun de ses membres accueille autant de réfugiés syriens.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.