GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Gaza-Israël: 74% des Français ne soutiennent aucun des deux camps

    media Des manifestants dans les rues de Paris contre les opérations militaires israéliennes à Gaza et en solidarité avec le peuple palestinien, le 2 août 2014. AFP/KENZO TRIBOUILLARD

    A Gaza, les affrontements se poursuivent après la rupture de la trêve, vendredi 8 août. En France, de nouvelles manifestations en soutien aux Gazaouis ont lieu ce samedi. Mais en dehors de ces militants pro-palestiniens, les Français sont partagés face à ce qui se passe en Palestine. C'est ce que révèle un sondage Ifop à paraître demain dans Sud-Ouest.

    Ils sont 74 % de Français à déclarer ne soutenir aucun des deux camps. Un chiffre surprenant, compte tenu du déchaînement des passions auquel on a assisté ces dernières semaines. Depuis la première manifestation interdite, début juillet, le conflit à Gaza s'est imposé dans le débat national. Au point que François Hollande avait appelé à ne pas l'importer en France.

    Deux raisons sont avancées pour expliquer le résultat de ce sondage à paraître ce dimanche dans le quotidien régional Sud-Ouest : un manque d'intérêt, d'une part, et d'autre part la difficulté d'y voir clair dans ce conflit. Autrement dit, à identifier qui est l'agresseur et qui est la victime.

    Ce n'est pas la première fois qu'un sondage de ce genre est commandé. Une première étude était déjà parue il y a trois semaines. Elle indiquait que 71 % des Français n'avaient pas d'avis sur la situation. Il y a six ans, lors de l'opération « Plomb durci », ils étaient 67 % à refuser de prendre parti pour un des deux camps. On constate donc une forme de lassitude face au conflit alors que « Bordure protectrice », son énième épisode entre dans son deuxième mois.

    Je ne sais pas si la population va réellement se mettre à boycotter les produits israéliens, mais en tout cas c'est une méthode qui a fait ses preuves.

    Le boycott, slogan des manifestants 10/08/2014 - par RFI Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.