GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Alpinisme: la présence d'enfants dans le Mont-Blanc inquiète

    media Une quarantaine de personnes en moyenne perdent chaque année la vie dans le massif. REUTERS/Emmanuel Foudrot

    Escalader le Mont-Blanc est un défi qui fascine depuis toujours les fondus de montagne. Sauf que depuis un certain temps quelques « hurluberlus » se sont mis à emmener avec eux leurs enfants. Ces expéditions à haut risque suscitent la désapprobation générale dans la vallée de Chamonix, en Haute-Savoie. Guides et gendarmes de haute montagne sont sur le qui-vive.

    Le premier à avoir dépassé les bornes en juillet dernier est un Américain, qui a emmené ses deux enfants de 11 et 9 ans. Une ascension filmée pour être vendue sur des chaînes de télé, et qui a bien failli coûter la vie à toute la cordée, prise dans un début d'avalanche.

    Pierre Schropff, du bureau des guides de Chamonix, est scandalisé par l'inconscience de ces parents, avides de battre à tout prix des records insensés :

    « Certains adultes pensent opportun de prendre leurs enfants en otage pour figurer par exemple au Guiness des records. Le Mont Blanc c’est plus que 4 800 mètres et donc les jeunes enfants n’ont pas leur place là-haut. Physiquement, au niveau du froid, au niveau de la longueur de la courbe, du manque de sommeil, de la fatigue accumulée, etc. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est criminel parce qu’il n’y a pas encore eu d’enfants morts dans ces conditions, mais il a failli en avoir en début de saison. »

    Un Autrichien dissuadé de gravir le Mont-Blanc avec son fils de 5 ans

    Mardi, un alpiniste autrichien qui avait entrepris l’ascension avec son fils de 5 ans a été intercepté à 3 200 mètres. « Il s’est fait bloquer au premier refuge par une équipe de gendarmes qui sont là justement pour réguler les questions de camping et il a été contraint de rebrousser chemin », rapporte Pierre Schropff

    En fait, les gendarmes ont dû beaucoup insister avant d'avoir gain de cause. Pourtant, à cette hauteur, la température ressentie est de - 20°C et les bourrasques atteignent facilement les 150 kilomètres/heure.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.