GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Débarquement de Provence: Hollande de nouveau sur le pont

    media Un vétéran des troupes coloniales qui a combattu lors de la Seconde Guerre mondiale pour la France, lors d'une remise de médailles, le 14 août 2014. AFP PHOTO/DOMINIQUE FAGET

    Commémoration de la Première Guerre mondiale, anniversaire du débarquement de juin 1944, et, ce vendredi, du débarquement de Provence. François Hollande commémore à tout va dans un contexte politique et économique morose.

    Le 15 août 1944, les Forces alliées lançaient l'opération Dragoon destinée ouvrir un deuxième front face à l'Allemagne nazie. Quelque 100 000 soldats déferlent sur les côtes du sud de la France, entre Toulon et Cannes, des Américains, des Britanniques mais aussi des Français et des soldats issus des colonies rassemblés au sein de l'Armée B du général de Lattre de Tassigny. Cette nouvelle journée de commémoration est calquée sur celle du 6 juin dernier. Elle se tient en deux temps. Une cérémonie nationale d’abord, ce vendredi matin, avec comme en Normandie, un hommage appuyé aux civils. Et puis en fin d’après-midi, la cérémonie internationale avec plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle, fleuron de la flotte française. L’Elysée reste grisé par le succès du 6 juin qui avait vu la participation de Barack Obama, de Vladimir Poutine et l’aparté entre les présidents russe et ukrainien.

    Une « dette » à l'égard des Africains

    François Hollande et Dioncounda Traoré à Tombouctou, le 2 février 2013. AFP / FRED DUFOUR

    Mais ce 15 août, pour François Hollande, abonné aux commémorations historiques cette année, est tout aussi important parce que ce jour-là, il y a 70 ans, c’est l’armée française, enfin, qui libère la France. Et cette armée française comprend de nombreux soldats africains. D'ailleurs autour de François Hollande, douze chefs d'Etat africains sont attendus et sept autres pays sont représentés à un autre niveau. François Hollande a déjà parlé du rôle de l'Afrique notamment ce fameux 2 février 2013, à Bamako, devant une foule en liesse, trois semaines après le déclenchement de l’opération Serval au Mali. « Nous nous battons en fraternité, Maliens, Français, Africains, parce que moi je n'oublie pas que lorsque quand la France a été elle-même attaquée, lorsqu’elle cherchait des soutiens des alliés… qui est venu alors ? C'est l'Afrique, c'est le Mali. Merci, merci ! Nous payons aujourd'hui notre dette à votre égard ».

    Le gouvernement est au travail

    Au milieu de cette grande journée de commémoration, un rendez-vous politique s'est glissé dans le programme de François Hollande. Entre la cérémonie nationale à Toulon ce matin, et la cérémonie internationale à bord du porte-avions, le président français retrouvera son premier ministre Manuel Valls, à Brégançon, la résidence d’été de l’Elysée à une quarantaine de kilomètres. L’occasion idéale pour envoyer plusieurs messages à l’opinion.

    D’abord un message d’unité : l’exécutif est rassemblé, il n’y a aucune rivalité au sommet de l’Etat. Le président et son Premier ministre partagent l’affiche de cette journée. Ensuite un message de travail : le président est à son poste, au travail. Et du travail, il va y en avoir à la rentrée.

    Une rentrée difficile en perspective, avait annoncé Manuel Valls juste avant de partir en vacances. La confirmation est tombée hier jeudi avec le mauvais chiffre de la croissance, atone. Le pacte de responsabilité n’a pour l’instant aucun impact sur le moral des chefs d’entreprises. Chomâge, déficits, la politique de François Hollande ne produit aucun résultat. D’où la nécessité, entre deux cérémonies, d’anticiper la rentrée politique. Elle était initialement prévue la semaine prochaine, mais les vacances sont décidément terminées.

    Deux cérémonies seront présidées par le chef de l’État 
    - La cérémonie du Mont-Faron : à l’occasion du 70e anniversaire du débarquement de Provence et du 50e anniversaire de l’inauguration du mémoriel du débarquement de Provence par le général de Gaulle, le Président de la République rendra un hommage
    particulier aux forces vives françaises (soldats et résistants) et aux civils de Provence.

    - La cérémonie internationale à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle : la rade de Toulon est le principal lieu de la cérémonie officielle décennale, une tradition instaurée en 1984. Autour du souvenir des combattants de la campagne de Provence, elle réunira les représentants de toutes les nations qui, le 15 août 1944, ont fait de la Méditerranée une mer de liberté.

    Deux autres cérémonies ont été présidées par le secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire
    - La cérémonie franco-britannique du 70e anniversaire de la libération de la Motte, le jeudi 14 août 2014 à 17h15.
    - La cérémonie d’hommage à l’armée d’Afrique à Saint-Raphaël, le jeudi 14 août 2014 à 19h00.

    Elysee.fr

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.