GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Hollande et Abdallah II de Jordanie unis face au danger jihadiste

    media François Hollande et Abdallah II de Jordanie à l'Elysée à Paris, le 17 septembre 2014. REUTERS/John Schults

    Le roi de Jordanie Abdallah II a été reçu à Paris hier soir, mercredi, où il a rencontré le président François Hollande. La Jordanie est un pays voisin de l'Irak et de la Syrie et donc, concerné de très près par les crises de la région.

    La Jordanie possède une frontière avec l'Irak et une autre avec la Syrie. Par ailleurs, 600 000 réfugiés syriens sont actuellement présents sur le sol du royaume, c'est dire si la Jordanie est exposée aux conflits en cours chez ses voisins.

    À l'issue de leur entretien hier soir, mercredi, à l'Élysée, François Hollande et Abdallah II ont donc souligné leur soutien à la mobilisation internationale contre les jihadistes de l'État islamique. La Jordanie était d'ailleurs l'un des 26 pays représentés lundi dernier lors de la Conférence de Paris sur la paix et la sécurité en Irak.

    Il y a convergence de vue entre les deux pays sur le dossier irakien, mais aussi sur la Syrie : le souverain jordanien et le président français ont redit leur condamnation des « violations des droits de l'homme commises par les autorités syriennes » et ils appellent de leurs vœux « une transition politique » à Damas, scénario aujourd'hui très improbable.

    Les deux dirigeants ont aussi rappelé leur engagement en faveur de la relance des négociations de paix au Proche-Orient en vue de la création d'un État palestinien, et ce alors que Mahmoud Abbas sera à son tour reçu demain, vendredi, à Paris.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.