GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Sécurité sociale: le budget 2015 moins généreux pour les familles

    media La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine a présenté ce lundi 29 septembre le projet de budget de la Sécurité sociale à la presse. AFP PHOTO / DOMINIQUE FAGET

    En France, le budget 2015 de la Sécurité sociale a été présenté à la Commission des comptes, lundi 29 septembre. La réduction du déficit se poursuit, a indiqué Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. Mais les chiffres sont là et les choses vont moins bien que prévu.

    « Il n'y aura pas de déremboursement de soins », a martelé Marissol Touraine. Le gouvernement tient à concilier la justice sociale et la poursuite des économies. Une équation qui s'annonce d'ores et déjà très difficile.

    D'abord, parce que le déficit de la Sécurité sociale en 2014 ne baisse quasiment pas. Et l'année prochaine, ce n’est guère mieux car la Commission des comptes prévoit même qu'il pourrait dépasser les 14 milliards d'euros. Alors, il faut réduire les dépenses.

    La prime à la naissance à partir du deuxième enfant sera divisée par trois, le congé parental sera partagé entre les deux parents. Mais comment ? Le décret de la loi le dira. En revanche, point de gel pour les prestations familiales.

    Il faut aussi limiter les coûts là où l'on peut. C'est le cas du nouveau médicament contre l'hépatite C. Il pourrait coûter des centaines de milliers d'euros. Le gouvernement veut prélever une partie du chiffre d'affaires français des laboratoires qui le fabriquent. La loi de 1999 le permet. Cette taxe approvisionnerait les comptes toujours déficitaires de la Sécurité sociale.

    Des économies grâce au développement des médicaments génériques (..) à un meilleur encadrement des actes, à l'amélioration de la gestion des hôpitaux et au développement de la médecine de proximité.

    Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales 30/09/2014 - par RFI Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.