GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: la loi sur la transition énergétique devant l’Assemblée

    media A l'Assemblée nationale, les avis sont partagés sur le projet de loi sur la transition énergétique. REUTERS/Jacky Naegelen

    Le projet de loi « relatif à la transition énergétique pour la croissance verte » passe ce mercredi 1er octobre pour la deuxième fois devant l’Assemblée nationale. C’était l’une des promesses de campagne du président Hollande.

    Cette loi a pour but de favoriser le passage à une économie sobre en énergie et en ressources, en réduisant de 50 % la consommation d’ici 2050, par rapport à 2012. Le deuxième objectif est de préserver la santé humaine et l’environnement en limitant l’effet de serre, notamment en favorisant le recours aux énergies renouvelables qui devraient passer à 32 % de la consommation finale en 2030, et en réduisant la consommation d’énergie fossile. La production d’électricité nucléaire est également abordée, avec une réduction de 75 % à 50 % de la consommation d’ici 2025.

    En termes économiques et industriels, ce texte promeut la transition vers un modèle d’économie circulaire, fondé sur le développement d’un système de production qui prenne en compte, dès la conception, la durée de vie, le recyclage et le réemploi d’un produit. Si des mesures pour la rénovation thermique des bâtiments, notamment, sont clairement exprimées, on notera l’absence d’objectifs précis dans de nombreux domaines.

    À l’Assemblée, les jugements sont partagés, y compris dans les rangs socialistes. Pour Denis Baupin, député EELV, c’est un bon compromis de base. « Pour nous, c’est vraiment une loi qui va permettre d’engager la France sur la lutte contre le dérèglement climatique et la réduction du nucléaire. Si elle veut qu’il y ait un accord à la conférence climat en 2015 à Paris, il faut que la France donne l’exemple », estime-t-il.

    Mais cette loi peut encore être modifiée, en particulier par les propositions des ONG. Après les derniers amendements, il faudra donc attendre le passage devant le Sénat, le retour devant l'Assemblée, et enfin, les décrets d’application qui concrétiseront cette avancée sur la voie de la transition énergétique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.