GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: les restructurations se poursuivent dans la défense

    media Le BPC français «Mistral» (L9013) dans l'arsenal de Brest. DR

    Mises sous pression par Bercy, les armées doivent poursuivre leur cure d’amaigrissement en 2015 et l'hôpital du Val-de-Grâce va cesser ses activités médicales pour devenir une pôle de recherche, a annoncé mercredi 15 octobre le ministère de la Défense. Mais finalement, l’armée de Terre ne perdra qu’un seul régiment supplémentaire. Par ailleurs, d’autres unités verront leurs effectifs « allégés ». L’armée française devra perdre de nouveau 7 500 emplois l’an prochain, mais le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a rappelé que seul le tiers des réductions d’effectifs aurait lieu au sein des unités opérationnelles.

    Une nouvelle fois, c’est l’armée de Terre qui connaîtra la réduction la plus radicale. Le 1er RAMA, le 1er régiment d’artillerie de marine de Châlons-en-Champagne devra fermer d’ici l’été 2015, soit 960 postes supprimés d’un seul coup. La première brigade mécanisée perdra aussi son état-major, toujours à Châlons, dans l’est de la France.

    Pour le reste, dans l’armée de Terre, on assiste au détricotage de certains régiments. Pas de fermeture, mais des plans de modernisation et de transformation au sein de deux régiments dont le 8e RPIMA de Castres, la suppression des sections de reconnaissances (EEI) dans tous les régiments d’infanterie, et la dissolution des escadrons d’éclairage de trois régiments. En jeu : quelques centaines de postes.

    Pour sa part, la Marine nationale va devoir faire ses adieux à cinq bâtiments, dont deux gros bateaux, le Siroco et le pétrolier ravitailleur Meuse. A cela s’ajoutent deux petits patrouilleurs qui partent à la retraite, alors que L’Albatros, qui était basé à La Réunion, taillé sur mesure pour la surveillance des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), sera retiré.

    En métropole, la toute petite base navale de l’Adour, à Anglet, ferme : une cinquantaine marins en moins. L’activité se concentre sur les grands ports, Toulon et Brest. En 2015, la Marine perdra un total de 664 postes.

    Côté armée de l’Air, sans surprise, Dijon va progressivement fermer. Les derniers avions avaient quitté la base à l’été pour rejoindre Cazaux. Héritière de la guerre froide, la base aérienne de Drachenbronn, dirigée vers l’Est, va perdre 190 postes et sera rattachée à la base de Nancy. L’armée de l’Air doit maigrir de 1 200 postes en 2015.

    Enfin, et c’est très symbolique, l’hôpital militaire du Val-de-Grâce va perdre ses 380 lits d’hospitalisation pour devenir un centre de recherche et de formation académique. La rénovation du Val-de-Grâce aurait coûté 250 millions d’euros. Les activités médicales seront transférées vers les hôpitaux militaires de Percy et de Begin, plus modernes.

    J'en pleurerais parce que c'est un bel endroit.

    Reportage au Val-de-Grâce 16/10/2014 - par Alice Pozycki Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.