GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: une attaque fait 12 morts dans la ville sainte chiite de Kerbala (sécurité)
    • Yémen: les rebelles annoncent vouloir arrêter toutes les attaques contre l'Arabie (dirigeant insurgé)
    • Affaire Karachi: le parquet demande un procès pour Balladur et Léotard (source judiciaire)
    • Respect de la vie privée: Facebook suspend des dizaines de milliers d'applications
    • Commerce: Trump ne pense pas aboutir à un accord avec Pékin avant l'élection de 2020
    • Procès Mélenchon en France: le jugement mis en délibéré au 9 décembre
    • Greta Thunberg espère que la société a atteint «un tournant» sur le climat (interview à l'AFP)
    France

    Présidence de l'UMP: Nicolas Sarkozy veut «tout remettre à plat»

    media Nicolas Sarkozy en famille en meeting -aux côtés de Carla Bruni et Bernadette Chirac-, porte de Versailles à Paris, vendredi 7 novembre 2014. REUTERS/Philippe Wojazer

    En France, l’échéance se rapproche à l’UMP : l’élection à la présidence du parti est désormais dans trois semaines. Les trois candidats battent plus que jamais campagne et Nicolas Sarkozy, le favori du scrutin, était vendredi soir en meeting porte de Versailles à Paris. Devant 3.000 personnes, Nicolas Sarkozy a proposé de créer une nouvelle formation politique avec pour objectif de tourner la page de l’UMP, un parti marqué par l’affaire Bygmalion et la guerre Copé-Fillon.

    « Il faut courageusement tout remettre à plat ! ». C’est un changement en profondeur qu’a proposé ce vendredi Nicolas Sarkozy devant les 3000 militants, sa femme Carla Bruni, Bernadette Chirac et nombre de ténors de l’UMP, qui ont assisté à ce temps fort de la campagne de l’ex-président. 

    Car c’est un changement en profondeur qu’a proposé ce vendredi Nicolas Sarkozy. L’ancien président ne veut plus d’un parti, a-t-il dit « où tout le monde pense la même chose », ni d’une formation divisée en courants. Son objectif, s’il est élu, est de créer un grand parti de rassemblement. « Rassembler, c’est construire le parti de la France dans lequel tous les Français sans exception pourront se reconnaître » a lancé l'ancien président.

    Dans cette formation, les adhérents auraient plus de pouvoir qu’ils n’en ont jusqu’à présent. « Le vote doit être la voie naturelle pour trancher nos débats et cimenter notre unité. Le vote doit être notre règle absolue de fonctionnement » a promis Nicolas Sarkozy.

    Le but de ce nouveau parti : défendre la République. Une idée visiblement très appréciée par les 5.000 militants qui avaient le déplacement. « La République, c’est notre idée de la France. Nous devons faire de notre mouvement l’instrument du sursaut contre tout ce qui menace la République ».

    Or un nouveau parti, ses deux adversaires, Bruno Le Maire et Hervé Mariton, ne veulent pas en entendre parler… Bruno Le Maire est même vent debout contre cette proposition. « Ce serait une folie, a-t-il dit, de perdre du temps à reconstruire un autre mouvement politique ».

    à lire aussi : Les 7 affaires capitales de Nicolas Sarkozy

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.