GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: un soldat turc a été tué dans une attaque des forces kurdes (ministère de la Défense)
    • Chili: trois morts dans les troubles à Santiago
    • Transport aérien: le plus long vol direct de l'histoire organisé par Qantas, parti de New York, a atterri à Sydney
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride
    France

    François Hollande: «La France ne doit plus compter d'otages»

    media Le président François Hollande a annoncé la libération de Serge Lazarevic au cours de sa visite à la caserne des Gardes républicains des Célestins, à Paris le 9 décembre 2014. REUTERS/Ian Langsdon/Pool

    François Hollande s'est félicité de la libération de Serge Lazarevic, mardi. Le président français a remercié tous ceux qui ont aidé à obtenir la libération du « dernier otage français », notamment les autorités du Mali et du Niger. Mais dans cette déclaration officielle diffusée en direct sur le site de l'Elysée, il a également adressé un message très clair pour qu'il n'y ait plus d'otages français.

    S'il a parlé d'un « moment de joie » concernant la libération de Serge Lazarevic, comme s'il cherchait à « boucler » le dossier des otages français, François Hollande a également clairement laissé entendre que Gilberto Rodriguez Léal, enlevé en novembre 2012 près de Kayes au Mali, était mort :

    « Nous sommes à un moment important puisque la France ne compte plus d’otages, a déclaré François Hollande. Il y a certes encore une incertitude – même si hélas, il n’en reste guère – pour Gilberto Rodrigues Léal qui lui-même avait été enlevé et qui n’a pas été retrouvé. Et nous avons les informations les plus noires le concernant. Sa famille le sait et je veux aussi m’adresser à elle. »

    Appel à la vigilance

    Signe que l'engagement militaire de la France sur différents fronts, africains et irakien, entraîne également une augmentation des risques à l'encontre des ressortissants français, François Hollande a aussi appelé à la plus grande vigilance.

    « Que les Français prennent bien conscience que ces questions d’otages sont extrêmement douloureuses, a insisté le président français. La France ne compte plus d’otages et elle ne doit plus compter d’otages. Ce qui suppose une grande vigilance, une grande protection de nos intérêts. Et je fais ici appel à toutes les entreprises, à toutes les administrations pour qu’il en soit ainsi. »

    Il faut donc tout faire pour éviter les enlèvements, c'est bien le message, car en payant des rançons, la France finance directement les groupes jihadistes. D'après une étude du New York Times, depuis 2008, l'état français a ainsi versé près de 60 millions de dollars.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.