GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Les voeux d'«unité» de Nicolas Sarkozy sur Facebook

    media capture écran page Facebook

    A quelques heures de Noël, Nicolas Sarkozy a adressé un message de vœux à ses soutiens sur Facebook. « Noël reste le symbole de l’espérance », écrit-il, lui qui appelle la France à l’unité. Le président de l’UMP est également revenu sur les trois récentes agressions de Joués-lès-Tours, Dijon et Nantes, ces actes « d’une violence aveugle et démente »qui devront être « punis avec la plus extrême rigueur ».

    Dans ce texte publié cet après-midi, sur sa page Facebook, le président de l’UMP parle non seulement de Noël, symbole à ses yeux de l’espérance mais également de laïcité après la polémique sur les crèches. « La célébration de Noël et la joie qui l’accompagne, juge-t-il, n’offensent personne et disent simplement ce que nous sommes », allusion aux racines chrétiennes de la France régulièrement mises en avant par l’ancien chef de l’Etat.

    Nicolas Sarkozy en profite pour saluer les chrétiens d’Orient, qui ont, explique-t-il, « été chassés de leurs villages et de leur maisons pour avoir commis le crime de ne pas prier comme leur bourreaux ».

    En publiant ce message, l’ancien chef de l’Etat entend occuper l’espace médiatique, une semaine tout juste avant les vœux du président de la République. Elu à la tête de l’UMP, il y a à peine un mois, Nicolas Sarkozy sait que le plus dur l’attend désormais. Sa mission : redonner confiance en un parti marqué depuis deux ans par les divisions et les affaires. « La France a besoin d’unité », écrit-il sur sa page Facebook. Sa famille politique est dans le même cas. Rassembler la droite, Nicolas Sarkozy va s’y atteler dès 2015, en pensant très fort à 2017.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.