GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 25 Juillet
Vendredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: cinq SDF meurent à cause du froid

    media Une femme, sous une couverture, dans une rue de Paris. AFP PHOTO JOEL SAGET

    Cinq sans domicile fixe ont été retrouvés morts en France depuis ce week-end. L'un à Douai, dans le nord, un autre à Paris, deux en banlieue et un près de Nice, dans le sud-est de la France. Cinq décès dûs à la vague de froid qui touche la France depuis le week-end dernier.

    Trois SDF sont morts d'hypothermie en 24 heures en France : un sans-abri parisien qui dormait sur le trottoir, un citoyen belge retrouvé sous une simple tente sur les bords de la mer Méditerranée et un jeune homme de 29 ans qui avait trouvé refuge dans un local technique d'un lycée à Douai. Deux autres sont des victimes indirectes de cette vague de froid. Leurs corps ont été retrouvés ce matin. Ils avaient trouvé refuge dans un bâtiment désaffecté et ont probablement tenté d'allumer un feu pour se réchauffer, déclenchant un incendie. Leurs corps ont été retrouvés carbonisés.

    Quatre drames différents qui reposent, comme chaque hiver, la question de l'hébergement d'urgence pour les plus démunis. Ce n'est pas tant le nombre de places mises à disposition qui fait débat. Car au moins deux des victimes de cette vague de froid avaient refusé les propositions d'hébergement qui leur avaient été faites. Les conditions d'accueil dans ces centres posent alors question. Les vols, les actes de violence et l'obligation de se séparer des animaux domestiques sont pour certains autant de motifs à rester dans la rue, malgré la grande vulnérabilité à la météorologie.

    La situation est dramatique parce qu'on retrouve dans la rue une diversité de population, des femmes, des enfants, des familles, parfois des personnes malades...Il manque des places qui correspondent à cette diversité de besoins.

    Jean-François Corty, directeur des opérations Médecins du Monde 30/12/2014 - par Olivier Chermann Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.