GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Autriche: accord de gouvernement entre droite et extrême droite (partis)
    • La cour d'assises ordonne le renvoi du procès de Georges Tron «à une session ultérieure»
    • Collision de Millas: le pronostic vital de six victimes encore engagé (procureur)
    France

    Un sixième Français originaire de Lunel meurt au combat en Syrie

    media C'est dans ce quartier d'Abrivado de Lunel que six hommes âgés de 19 à 30 ans ont un jour quitté pour partir en Syrie et y trouver la mort. AFP PHOTO / PASCAL GUYOT

    Les quotidiens Libération et Midi Libre ont révélé vendredi 2 janvier qu'un homme d’une vingtaine d’années originaire de Lunel (département de l'Hérault, sud de la France) a été tué en Syrie. C’est le sixième jeune de cette commune à trouver la mort sur le terrain du jihad syrien.

    Le décès du jeune homme a été annoncé à la mosquée de Lunel jeudi dans la soirée, indique Libération. La famille a été informée de sa mort à la veille du Nouvel An, précise de son côté le Midi Libre.

    Si cette information est confirmée, cela porte à six le nombre des jeunes de cette commune de 26 000 habitants tués en Syrie. Le jeune homme, dont le nom n’a pas été mentionné, avait quitté l’Hérault avec son épouse l’été dernier, sans prévenir ses proches. Il faisait partie du même groupe de copains lunellois, tous originaire du même quartier. Trois d’entre eux sont morts dans des combats en octobre 2014, deux autres sont décédés à leur tour en décembre dernier. Ce sont les compagnes de ces jeunes jihadistes qui ont diffusé la nouvelle, via leurs pages Facebook depuis les zones de guerre où certaines ont suivi leur mari.

    Au total, une vingtaine de jeunes de Lunel et de Nîmes seraient ainsi allés se battre contre l’armée de Bachar el-Assad en Syrie. Leur départ a surpris, car pour la plupart leur radicalisation a été soudaine. La Direction de la sécurité intérieure travaille à éteindre ce foyer de l’islam radical en France. Un foyer pas totalement éteint car, selon Libération, « d’autres proches de ce groupe, eux aussi originaires de Lunel, seraient partis en Syrie dans le courant du mois de décembre ».

    Ce nouveau décès n’a pour l’instant pas été confirmé par le ministère de l’Intérieur.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.