GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Sécurité draconienne pour une marche historique à Paris

    media Patrouille militaire devant la tour Eiffel à Paris le 10 janvier 2015. REUTERS/Gonzalo Fuentes

    Des mesures de sécurité exceptionnelles ont été adoptées pour la marche inédite qui rassemblera dimanche à Paris des centaines de milliers de personnes et une cinquantaine de chefs d'État et de gouvernement, en hommage aux victimes des attentats qui ont frappé la région parisienne ces derniers jours.
     

    C'est le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve qui s'est chargé en personne de présenter samedi après-midi le dispositif, « exceptionnel ». Selon lui, « plusieurs centaines de milliers de personnes sont attendues » à la marche républicaine dont le départ est prévu à 15h. Deux parcours parallèles sécurisés sont prévus pour délester l'itinéraire principal, de la place de la République à la place de la Nation.

    Lors des grands rassemblements, les forces de l'ordre doivent faire face à deux grands risques : l'intrusion d'un véhicule dans le cortège ou des violences commises par des personnes, dissimulées à l'intérieur du cortège ou postées en hauteur sur des toits ou balcons d'appartements, a expliqué une source policière.

    Vingt-quatre unités seront mobilisées, soit quelque 2 200 hommes pour assurer la sécurité de cette manifestation. De plus, 2 000 policiers et 1 350 militaires participeront au plan de protection antiterroriste Vigipirate, notamment pour protéger les sites sensibles : sièges des médias, lieux de culte, écoles confessionnelles, bâtiments publics, représentations diplomatiques, à Paris et dans son agglomération, a détaillé le ministre.

    Tireurs d'élite sur les toits

    « Des tireurs d'élite seront positionnés sur les toits des immeubles bordant le parcours. Les toits et les égouts feront l'objet d'inspections préalables », a souligné Bernard Cazeneuve. Le réseau de transports en commun doit aussi être « particulièrement surveillé ». Dimanche, l'ensemble des transports en commun en Ile-de-France seront gratuits pour permettre de faciliter l'accès à Paris et d'aider au bon déroulement.

    La participation, sans précédent pour ce type de manifestation, de nombreux dirigeants aux côtés de François Hollande, va contribuer à muscler encore la sécurité. Sont attendus le Premier ministre britannique David Cameron, le président du conseil italien Matteo Renzi, le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, le président ukrainien Petro Porochenko, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu ou encore le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov.

    Les alliés de la France contre les jihadistes au Sahel seront présents, à l'image de Mahamadou Issoufou, président du Niger et Ibrahim Boubacar Keita pour le Mali. La présence d'Ali Bongo Ondimba pour le Gabon, de Thomas Boni Yayi pour le Bénin, de Macky Sall pour le Sénégal et d'Idriss Deby pour le Tchad a aussi été confirmée, ainsi que celle du roi et de la reine de Jordanie.

    Fait exceptionnel pour un chef de gouvernement israélien, le Premier ministre Benyamin Netanyahu participera à la marche, ainsi que le président palestinien Mahmoud Abbas.

    56 équipes motocyclistes

    Derrière les familles des victimes des attaques terroristes, on comptera encore le président de la commission européenne, Jean-Claude Juncker, le président du Parlement européen, Martin Schulz, la présidente de la Confédération helvétique, les chefs de gouvernement danois, néerlandais, portugais, grec, letton, hongrois sont eux aussi attendus à Paris. Côté américain, Eric Holder, ministre de la Justice, fera le déplacement.

    François Hollande accueillera les dirigeants internationaux et les personnalités françaises à l'Élysée avant de se rendre avec eux place de la République. Cinquante-six équipes motocyclistes seront chargées de les escorter. En général, les personnalités ont un point de rendez-vous au départ de la manifestation puis elles sont introduites à l'intérieur du cortège et n'y restent que peu de temps. Par ailleurs, les partis politiques et les syndicats participant à cette manifestation devraient « contribuer à l'effort de sécurité, en aidant notamment à encadrer la manifestation », selon une source policière.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.