GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 8 Décembre
Vendredi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Al-Qaïda au Yémen revendique l’attentat contre Charlie Hebdo

    media Les tireurs face à la police près des locaux de l'hebdomadaire «Charlie Hebdo». AFP PHOTO / ANNE GELBARD

    Dans un message vidéo mis en ligne ce mercredi 14 janvier, al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a revendiqué la tuerie perpétrée il y a une semaine au cœur de la rédaction du journal Charlie Hebdo. L’enquête, toujours en cours, avait déjà déterminé la filiation entre les frères Kouachi et la branche yéménite d’al-Qaïda.

    Le communiqué vidéo en arabe sous-titré en anglais, extrêmement clair, a été transmis à la rédaction de RFI puis diffusé sur internet avec ces mots : « Nous, al-Qaïda dans la péninsule arabique, revendiquons la responsabilité de cette opération destinée à venger le prophète » Mahomet.

    Ces mots ont été prononcés par l'un des plus hauts cadres d'al-Qaïda au Yémen dans la péninsule arabique (Aqpa), Nasser Ben Ali al-Anassi. « Des héros ont été recrutés et ils ont agi », a-t-il ajouté. Les héros en question sont les frères Kouachi, auteurs du massacre de douze personnes au journal Charlie Hebdo, qui ont été envoyés en mission pour Aqpa et qui ont « réussi leur opération ». Le message précise que l’attaque a été menée sur ordre d’Ayman al-Zawahiri, chef d’al-Qaïda centrale.

    Le discours est prononcé sur fond d'images des attentats et de la grande marche de dimanche 11 janvier. Aqpa revient notamment sur la présence des chefs d'Etat à Paris dimanche : « Les leaders de la mécréance ont été choqués par ces événements. Ce sont eux qui nous combattent en Afghanistan, Gaza, en Syrie, en Somalie et au Yémen. »

    En revanche, concernant la prise d'otages et des assassinats perpétrés par Amedy Coulibaly dans le supermarché casher de la porte de Vincennes, le leader terroriste s'est seulement félicité qu'ils aient eu lieu. L'action terroriste d'Amedy Coulibaly a « coïncidé » avec celle des frères Kouachi, a poursuivi al-Anassi.

    Mercredi 7 janvier, vers 11h30, les deux frères Kouachi ont pénétré dans les locaux de Charlie Hebdo, situés dans le XIe arrondissement pour éliminer la quasi-totalité des membres de la rédaction de l'hebdomadaire satirique présents ce jour-là, soit douze personnes. Deux jours plus tard, Amedy Coulibaly prend en otage plusieurs personnes dans un supermarché casher, dans l'est de Paris. Quatre juifs sont abattus.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.