GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Terrorisme: Cazeneuve rencontre ce lundi les syndicats de police

    media Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian (second à droite) et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve (D) à la gare de Lyon lors de leur tournée d'inspection du plan Vigipirate. Paris, le 16 janvier 2015. REUTERS/Joel Saget/Pool

    Après la traque et l'émotion, l'exécutif français est désormais dans l'après-attentat. Le gouvernement cherche à tirer les leçons de ces attaques, pointer les dysfonctionnements et les améliorations possibles. Pour cela, le ministre de l'Intérieur consulte tous azimuts. Il a reçu ses prédécesseurs vendredi et samedi et attend, ce lundi, les syndicats de police.

    Bernard Cazeneuve a une feuille de route précise. Manuel Valls lui a donné huit jours pour proposer de premières mesures. Mercredi, le ministre de l'Intérieur doit donc présenter les premiers enseignements des attentats. Et pour cela, il  consulte.

    Les chefs de groupe parlementaire tout d'abord, ses prédécesseurs ensuite et puis les hommes de terrain, ce lundi, avec les syndicats de police. Pour le ministre, il s'agit d'être aussi exhaustif que possible et de faire vivre l'unité nationale, « l'esprit du 11 janvier », a dit Bernard Cazeneuve.

    Sur ce point-là, les entretiens avec les responsables politiques se sont plutôt bien passés. Un consensus émerge sur la nécessité d'une meilleure analyse des renseignements, d'une surveillance accrue d'Internet et sur le besoin de mieux protéger les forces de l'ordre. Mais c'est face aux syndicats que la partie sera plus complexe. Car avec le renforcement du plan Vigipirate, ils se sont vu attribuer de nouvelles missions. Et avant même ces attentats, les policiers - par la voix de leurs représentants - dénonçaient le manque de moyens, tant humains que matériels.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.