GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le médecin de Donald Trump écarte toute «spéculation» sur une douleur à la poitrine
    • Hong Kong: les manifestants cernés dans le campus doivent se rendre (cheffe de l'exécutif)
    France

    Affaire Bettencourt: la défense dénonce l'instruction du juge Gentil

    media Le photographe François-Marie Banier quitte le tribunal de Bordeaux, le 26 janvier 2015. Reuters

    Deuxième journée du procès Bettencourt ce mardi. Deux avocats de la défense avaient déposé une question prioritaire de constitutionnalité, rejetée par le tribunal correctionnel de Bordeaux. L'audience se poursuit donc normalement. Les avocats de la défense s'attaquent maintenant au coeur même de l'instruction du juge Gentil.

    Avec notre envoyé spécial à BordeauxFranck Alexandre

    C'est une bataille procédurale qui s'engage. Les avocats de Francois-Marie Banier et ceux de Patrice de Maistre, l'ancien gestionnaire de fortune de la milliardaire qui sont à la manoeuvre. Dans leur ligne de mire, l'instruction du juge Gentil, une instruction faite uniquement à charge qui a piétiné les principes élementaires du droit pénal sans discernement aucun, ont-ils plaidé.

    Ce n'est pas une ordonnance de renvoi, insiste même Pierre Haïk, l'avocat du prévenu Patrice de Maistre, mais bien un réquisitoire. Pour la défense, les juges d'instruction ont vraiment travesti la réalité, écartant systématiquement tous les éléments à décharge, comme les écoutes favorables aux prévenus. Et à chaque étape de la procédure, notent les avocats, toutes leurs observations ont été volontairement ignorées. L'ordonnance du juge d'instruction est donc irrégulière à leurs yeux et doit être annulée. 

    Mais ce n'est pas le seul moyen soulevé. Les avocats de la défense vont maintenant cibler Claire Thibout, le témoin-clé de l'accusation. La crédibilité de l'ancienne comptable des Bettencourt est sérieusement entamée depuis qu'elle a été mise en examen pour faux témoignage.

    Si ces arguments ne permettent pas d'obtenir le renvoi du procès, cette première et longue offensive procédurale aura permis à la défense de poser quelques jalons et de montrer ses muscles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.