GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    «Desperate Bledardes», la banlieue qui cartonne en coups de crayon

    media La page Facebook de « Desperate Bledardes » affiche 270 000 fans pour cette bande dessinée de Maissa et Mayada Gargouri. desperatebledardes

    Ce sont deux sœurs, 26 ans et 31 ans, d’origine tunisienne, nées en France, qui racontent leur quotidien en banlieue.Maissa est juriste et doctorante en droit immobilier, Mayada est étudiante en école de commerce. Ensemble, elles ont signé « Desperate Bledardes », une bande dessinée qui cartonne sur internet, avec plus de 270 000 fans à ce jour.

    Des couleurs vives, un vrai coup de crayon, et des personnages hauts en couleur, deux sœurs maghrébines qui font les 400 coups dans leur cité de banlieue sous le regard souvent furieux de leur mère, une vraie matriarche méditerranéenne, tyrannique et ultra protectrice. Maissa et Mayada Gargouri ont conçu cette bande dessinée en s’inspirant de leur quotidien. Son nom « Desperate Bledardes » est une allusion à la série américaine Desperate Housewives, matinée d’un nom dont on les affuble souvent en banlieue.

    « Bledardes, c’est une personne qui habite en France et qui est originaire d’un pays étranger, explique Maissa Gargouri. Cela peut être à la fois un pays maghrébin comme un pays européen du Sud, cela représente tous les immigrés vivants en France. »

    Dans Desperate Bledardes, Maissa et Mayada Gargouri s’amusent des clichés qui collent à la peau des Français d’origine étrangère. Mais elles parlent aussi de ce qui fâche : vacances au pays, mariages arrangés, mères possessives et pères dépassés, chômage, discrimination et pauvreté. Et comme elles partent toujours de situations vécues, l’engouement pour la bande dessinée dépasse largement les frontières de la France. « Régulièrement, les gens nous écrivent de Belgique et d’autres pays d’Europe, mais aussi du Canada, du Maghreb, d’Australie, des États-Unis, d’un peu partout, ce qu’on n’attendait absolument pas, répondent Maissa et Mayada Gargouri en chœur.

    Les limites d'une jeune fille voilée

    Certes la diversité de leur lectorat n’a pas que des atouts. Quand les deux sœurs ont inventé le personnage d’une fille voilée et pourtant très délurée, cela leur a valu un déluge de commentaires haineux. « En fait, c’était un sujet soft, mais nous avions voulu retranscrire l’expression ‘l’habit ne fait pas le moine’ avec une jeune fille voilée. Cela a été très mal pris et à ce moment-là, nous nous sommes dit qu’il est trop tôt pour évoquer des cas ou des sujets très sérieux comme la religion. »

    Ce qui a fâché dans cette planche ? « On démontrait que la jeune fille voilée n’était pas forcément meilleure qu’une fille qui ne pratiquait pas la religion. Donc cela a créé des insultes, des tensions, donc on a stoppé ce sujet et supprimé cette publication. »

    En attendant, les deux sœurs ont lancé une nouvelle bande dessinée sur internet, La Famille Bentaba. Quant aux Desperate Bledardes, on pourra bientôt les découvrir en version papier.

    Tweet posté par Mayada le 7 janvier 2015, après l'attentat contre Charlie Hebdo qui a fait 12 morts. DR

    Le site officiel de Desperate Bledardes
    La page Facebook de Desperate Bledards

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.