GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Affaire Bettencourt: François-Marie Banier à la barre

    media François-Marie Banier au tribunal de Bordeaux, le 27 janvier 2015. AFP PHOTO NICOLAS TUCAT

    Dans le procès Bettencourt, le tribunal de Bordeaux a écarté toutes les questions de procédures plaidées deux jours durant par la défense des prévenus. Pour cette troisième journée de procès, mercredi 28 janvier, le tribunal est entré dans le vif du sujet avec l'interrogatoire de l'un des principaux accusés, François-Marie Banier, l'homme par qui le scandale est arrivé.

    Avec notre envoyé spécial à Bordeaux, Franck Alexandre

    Pendant deux jours, les avocats des prévenus ont tout fait pour obtenir le renvoi du procès, multipliant les incidents de procédures. Sans résultat. Mais le jeu en valait la chandelle : la défense a posé des jalons, montré ses muscles et pointé les faiblesses de l'accusation. Elle a surtout rappelé que la crédibilité de certains témoignages à charges est sérieusement entamée.

    Tout savoir sur l'affaire Bettencourt

    Après avoir lu la lettre adressée au tribunal par l'un des prévenus, Alain Thurin, l'infirmier personnel de la milliardaire qui a tenté de se suicider la veille du procès - une lettre confuse et poignante où il tente d'expliquer son geste - le président a appelé à la barre le très attendu François-Marie Banier.

    Le photographe de 67 ans est l'ami intime de Liliane Bettencourt. Homme violent, manipulateur, avide d'argent pour certains ou encore artiste cultivé, charmeur et confident qui savait divertir la femme la plus riche de France. L'homme a reconnu avoir reçu beaucoup d'argent de l'héritière de L'Oréal, mais a nié avoir profité de sa faiblesse. « C'est parce que ça lui faisait plaisir, elle me l'a dit », a-t-il déclaré. « Liliane ne voulait pas que je m'occupe d'argent. C'est peut-être inconséquent, mais être inconséquent, ce n'est pas un délit ».

    Le tribunal va tenter de percer le secret de ce personnage qui a su obtenir de la milliardaire près de 400 millions d'euros de legs.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.