GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
Aujourd'hui
Mercredi 22 Août
Jeudi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Le réchauffement climatique s’invite au salon de l’Agriculture

    media Le 52e salon de l'Agriculture se tient jusqu'au 1er mars 2015, porte de Versailles à Paris. REUTERS/Pascal Rossignol

    Le salon de l’Agriculture a ouvert ses portes pour dix jours. Comme chaque année, 1% de la population française se rendra porte de Versailles pour déguster les meilleurs produits du terroir et admirer les plus belles vaches de France. Le thème de cette édition 2015 : l’agriculture en mouvement.

    Le succès du salon international de l’Agriculture s’observe jusque dans le métro parisien. A la station de la porte de Versailles, la rame se vide entièrement. La foule se hâte pour visiter la plus grande ferme de France.

    Pour sa 52e édition, le salon de l’Agriculture accueille plus de 1 050 exposants, venus de toutes les régions de France et d’une vingtaine de pays. Mais aucun ne volera la vedette aux 4 000 animaux installés dans les pavillons. Vaches, poules, moutons, chèvres, et même escargots … attireront plus de 700 000 curieux.

    Cette année, l’agriculture en mouvement est à l’honneur. Une agriculture basée sur l’innovation, pour répondre aux défis : nourrir une planète de plus en plus peuplée tout en veillant à réduire son empreinte sur l’environnement.

    L’agriculture victime du réchauffement climatique

    En France, l’agriculture est responsable de 20% des émissions de gaz à effet de serre, qui réchauffent l’atmosphère. Ce secteur émet principalement du méthane et du protoxyde d’azote, issus essentiellement de la digestion des ruminants, du fumier et des engrais. Ces deux gaz ont des pouvoirs réchauffants jusqu’à 300 fois supérieurs à ceux du dioxyde de carbone, le CO2.

    L’agriculture souffre également du réchauffement climatique. Et si ce dernier n’est pas rapidement maîtrisé, les rendements agricoles des quatre principales cultures vivrières, le blé, le riz, le maïs et le soja risquent de diminuer de 20%. « Au point que la sécurité alimentaire à l’échelle planétaire ne soit pas assurée », s’inquiète Jean Jouzel, le vice-président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

    La mobilisation des agriculteurs est encore timide

    A l’Inra, l’Institut national de la recherche agronomique, les premiers projets scientifiques liés au réchauffement climatique ont été lancés dans les années 1990. Dans le domaine de l’agriculture biologique aussi, la France poursuit ses efforts. Elle compte aujourd’hui 26500 exploitations agricoles engagées en « bio », soit plus du double par rapport à l’année 2007.

    Mais chez certains agriculteurs, notamment les éleveurs, la responsabilité de l’agriculture dans le réchauffement climatique est un message qui a parfois du mal à passer. « Les éleveurs ont des préoccupations plus terre à terre, souligne David Renaudeau, chercheur à l’Inra. On leur parle de quelque chose qui se passera dans 50 ou 100 ans alors qu’eux peinent déjà à avancer au jour le jour.  »

    A quelques mois du sommet climatique des Nations unies qui aura lieu en décembre à Paris, Laurence Tubiana, ambassadrice climat, regrette la mobilisation encore « timide » des agriculteurs, même si elle reconnaît une évolution de la prise de conscience du monde agricole : « Il y a encore quelques temps, les agriculteurs étaient sur la défensive, aujourd’hui ils comprennent qu’ils ont un rôle à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique. »

    Lidl et McDonald’s parmi les exposants

    Pour contrer les effets du réchauffement climatique, des solutions existent, dont certaines sont exposées au salon de l’Agriculture. Entre les drones et les robots, les visiteurs ont l’occasion de découvrir les nouveaux outils développés pour l’agriculture de précision, qui vise à optimiser les rendements tout en réduisant son impact sur l’environnement.

    Mais à l’heure où le salon place les défis climatiques au cœur de cette édition 2015, certaines fausses notes interpellent, à l’instar de ce tracteur nouvelle génération exposé à l’extérieur. Avec ses 15 tonnes et ses 435 chevaux, il est « le plus puissant homologué à rouler à 40 km/heure » mais pas le plus économe en carburant, ni le plus respectueux de l’environnement.

    Un peu plus loin, dans le pavillon des animaux, les supermarchés à bas coût Lidl et le géant de la restauration rapide McDonald’s figurent parmi les exposants. « On place l’environnement au cœur du salon de l’Agriculture, mais on donne les clés de l’agriculture française à la grande distribution. C’est juste un coup de peinture verte que l’on applique sur l’agriculture productiviste », déplore Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne, un syndicat d’agriculteurs.

    Le ministre de l’Agriculture Stéphane le Foll, qui a fait de l’agro-écologie son cheval de bataille, a quant à lui souhaité affirmer son soutien à l’agriculture industrielle. « Ceux qui disent qu'on peut se passer d’agriculture industrielle sont des gens qui se mentent à eux-mêmes. »

     ► « Les difficultés des agriculteurs français », est le sujet du Décryptage de ce lundi, de 19h10 à 19h30 (heure de Paris) sur RFI

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.