GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: Sarkozy bat la campagne à l’approche des départementales

    media Le président de l'UMP Nicolas Sarkozy, le 5 mars 2015 à Salon de Pronvence dans les Bouches-du-Rhône. AFP PHOTO / BORIS HORVAT

    A trois semaines des départementales, le patron de l'UMP Nicolas Sarkozy multiplie les déplacements sur le terrain. Il était cet après-midi dans le sud à Salon de Provence, où la droite est donnée gagnante malgré la montée du Front national.

    Il est selon son entourage « galvanisé ». Nicolas Sarkozy est heureux d’être en campagne, à trois semaines de départementales où l’UMP pourrait reprendre une majorité de conseils généraux à la gauche. Sur les terres droitières du sud, à Salon de Provence, le patron de l’UMP savoure ainsi sa popularité malgré la montée du Front national.

    « D’abord je suis content d’être à Salon, et puis je m’en vais à Marseille, et puis c’est tout le département des Bouches-du-Rhône, énumère l’ancien président. Et rien n’est gagné d’avance, ni ici ni ailleurs. »

    Pour l’ancien président, il s’agit de sa première campagne depuis son retour en politique. « C’est un rajeunissement, commente-t-il. On ne peut pas dire que ce soit vraiment ma première campagne même si c’est gentil de le dire. »

    « Il faudra songer à la présidentielle », lance une dame. Sarkozy sourit, lui qui n’a remis sa casquette de patron de l’UMP que pour espérer un jour redevenir président de la République.

    Etriller l'adversaire pour mieux mobiliser son camp

    « Ne vous inquiétez pas, il y en aura pour chacun. » Applaudissements. Et Nicolas Sarkozy de tirer à boulets rouges contre tous : contre la Garde des Sceaux Christiane Taubira, contre le ministre de l'Economie Emmanuel Macron ou encore contre le centriste François Bayrou. Mais ses coups les plus violents seront pour le président Hollande qu'il accuse d'avoir vertement menti sur la baisse du chômage : « C'était promis juré qu'il allait baisser à la fin de 2013. Puis on s'était trompé, c'était à la fin de 2014 qu'il allait baisser. On avait sans doute mal entendu, parce qu'en 2015, il ne baissera toujours pas. Quand il baissera, M. Hollande, c'est que vous serez parti. »

    Quoi de mieux pour remobiliser son camp que de redoubler de coups contre l'adversaire. Nicolas Sarkozy entend bien prendre toute sa part du succès annoncé de l'UMP. Seul souci, la tentation pour certains des électeurs de droite, d'un vote Front national : « Quand on vote Front national, on a un député socialiste de plus. »

    Les victoires espérées par l'UMP aux départementales puis aux régionales seront autant de tremplin, espère Nicolas Sarkozy pour sa propre candidature en 2017. Et il l'avoue sans fard : « Je suis de la famille des candidats, de celle qui aime prendre des risques. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.